QUI A TUE MALCOM X ?

 

Malcom X

Muhammad Ali avec Malcolm X

Le temps avait manqué pour m’intéresser à cette figure désormais historique, une figure qui fut un peu l’anti-Martin Luther King de la lutte des Noirs aux États-Unis. Voilà En tout cas ce que nous dit Wikipédia de Malcom X ; Malcolm Little a été connu sous le nom de Malcolm X,  puis également sous le nom d’El-Hajj Malek El-Shabazz,  quand il s’est converti à l’Islam. Né le 19 mai 1925 à Omaha dans le Nebraska, il est mort assassiné le 21 février 1965 à Harlem.  Ce fut un orateur, un prêcheur, porte-parole de la Nation of Islam, militant politique et défenseur des droits de l’homme afro-américain. Netflix, dans une série captivante, a voulu savoir ce qu’apparemment une bonne partie de la population noire de Newark savait et taisait depuis 60 ans tel un tabou; à savoir le nom des adeptes de la ‘Nation of Islam’ qui avaient assassiné Malcom. Le grand Spike Lee, réalisera l’un de ses premiers films, Malcolm X (1992).

 

L’anti-Martin Luther King

A sa sortie de prison en 1952, Malcolm Little prend le surnom de Malcolm X, car il ne connaissait pas son vrai nom, Little étant le nom du maître d’un de ses ancêtres esclaves. L’enfant est issu d’une famille modeste qui fut gravement tourmentée par le Ku Klux Klan – son père sera assassiné par une organisation suprémaciste blanche- ; jeune délinquant, il sera emprisonné plusieurs années puis il deviendra une icône de la libération des Noirs d’Amérique. Malcolm X a eu donc plusieurs noms, plusieurs vies, et ses prises de parole rageuses continuent encore de provoquer de vifs débats. Malcolm X l’imprécateur n’était pas l’homme des compromissions ni des compromis.

https://israelmagazine.co.il/la-droite-blame-le-retard-de-lannexion/

Ses discours hargneux défiaient aussi bien les Blancs que les Noirs intégrationnistes qui luttaient pour le Mouvement des Droits Civiques, sous l’égide de Martin Luther King, son grand ennemi politique  qu’il qualifiait d’Oncle Tom. Grace à son frère converti à l’islam et membre de la « Nation de l’Islam », Malcolm entend parler pour la première fois des Black Muslims et de leur leader Elijah Muhammad. A sa sortie de prison en 1952, il rencontre Muhammad, se débarrasse de « Little » qu’il considère comme un nom d’esclave, le remplace par « X » qui correspond au nom africain perdu des Noirs d’Amérique et devient « ministre » et porte-parole de la « Nation de l’Islam. »

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou

par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 01 86 98 27 27

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Ou directement sur le site www.israelmagazine.co.il

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez ensuite sur le rebord droit du mag

https://fr.calameo.com/read/0010965002cfce9dee566?authid=IRnvqb59CRHm

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfPYJfb8KjEya-X17w0DGPAuBlCGvqVUdh_Is8EL810Lxw82A/viewform?entry.1189475001=Recipient_Email