Pandémie : Les Conséquences sur l’Economie Israélienne

Pandémie : Les Conséquences sur l’Economie Israélienne

Les Conséquences lourdes de la pandémie sur l’Economie Israélienne

On parle déjà d’une incidence extraordinaire du Corona Virus sur le PNB et d’une croissance nulle voire négative. Qu’en pensez-vous?
Cette pandémie, qui a pris de cours le monde entier, a et aura bien entendu des incidences lourdes sur l’économie israélienne. Le plus important dans la gestion de cette crise seront les messages et les soutiens financiers des gouvernements, car vous le savez, l’effet psychologique et l’effet de panique ont une part significative dans les comportements financiers, et sont essentiels pour limiter l’effondrement économique.

Parlons chiffres: la croissance du pays, qui était sur la bonne voie, avec un taux de croissance prévisionnel de 3.5 % pour 2020, se verra totalement effacée, voire négative par les conséquences du virus sur l’économie. Le coût est estimé à environ 50 milliards de shekels, un déficit budgétaire à 7%, un ratio dette/PIB de 70% (au lieu des 60% atteint l’année dernière). Tous les indicateurs économiques dont Israël était fiers sont au rouge!
En terme de production intérieure brute (PIB), indice qui mesure la création de richesses du pays, les estimations pressentent une chute de 25 milliards de shekels: l’outil de production est réduit de 70-80% -selon les secteurs-  auquel il faut rajouter les pertes liées à la baisse des exportations. Les indices boursiers ont chuté de plus de 26% et sont au plus bas depuis 1987, et on a pu assister à une légère reprise avec l’annonce des plans d’aide gouvernementaux Comme je l’ai signalé au début de cette interview, les messages et mesures prises par le gouvernement seront capitaux pour limiter la crise liée au Corona.

Elisabeth, vous qui êtes un élément connu et actif de l’Immobilier, Quelle va être l’influence de la crise sur ce marché ?
Il est clair que le marché de l’immobilier est l’un des premiers secteurs à être totalement gelé : les clients se sont retirés de tout projet: psychologiquement déjà et a moins d’y être contraint.
Le secteur du tourisme a été le premier à être touché : toutes les réservations d’appartement de vacances (Air bnb) ont été annulées.

Les personnes rentrant au pays, et tenues d’être en isolement ont pris le relais et des appartements leur ont été loués à des prix nettement inférieurs bien sûr aux Israéliens rentrant au pays et cherchant un endroit pour être en isolement.

Par Elisabeth Dray

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 0186982727   

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Ou directement sur le site www.israelmagazine.co.il

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

camp-ABO1-1200x628

https://fr.calameo.com/read/0010965002cfce9dee566?authid=IRnvqb59CRHm

Par |2020-03-24T11:37:06+01:00mars 24th, 2020|a l ecart, A LA UNE, ACTUALITES, ECONOMIE, Edito, flashinfos, SANTE, SOCIETE|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.