© Photo de Marc Israel Sellem / POOL.

Le ministre de la Défense (Naftali Bennett) a rendu également une ordonnance autorisant les travailleurs et les commerçants palestiniens de Judee Samarie dont le travail est jugé essentiel à rester en Israël pendant un à deux mois en raison de la propagation du COVID-19

Le ministre de la Défense, Naftali Bennett, a déclaré mardi matin que le projet d’utiliser des hôtels comme zones de quarantaine dédiées aux patients atteints de coronavirus visait non seulement à isoler le virus du grand public, mais également à protéger les patients en cas d’aggravation de leurs conditions.  Le ministère de la Défense devait déployer son plan d’utiliser des installations hôtelières presque vides, ravagées par le crash du tourisme, comme centres de récupération pour les patients diagnostiqués avec COVID-19, la maladie causée par le virus.

« Ces hôtels offrent une protection aux patients et aux observations ultérieures », a déclaré Bennett lors d’une conférence de presse à Dan Panorama Tel-Aviv, l’un des hôtels qui est devenu un centre de récupération.

« Si l’état du patient empire, nous pouvons le traiter immédiatement, cela protège également le reste du public [du virus] », a-t-il déclaré. «Donc, nous avons pour objectif d’obtenir autant de porteurs de virus que possible. Ces hôtels seront une île de tranquillité et abriteront les patients atteints de coronavirus dans un état léger. »

Mardi, deux hôtels devraient commencer à recevoir des patients et d’autres devraient suivre. Les installations doivent être supervisées par des responsables médicaux, les patients étant mis en quarantaine dans les chambres, et la nourriture et les autres équipements livrés dans les chambres par le personnel protégé de l’hôtel.

En outre, Bennett a donné l’ordre de n’autoriser en Israël que les travailleurs et commerçants palestiniens dont le travail est jugé essentiel dans les domaines de la santé, de l’agriculture, des soins infirmiers et de la construction. Les travailleurs admis resteront en Israël pendant un à deux mois.

En outre, après une approbation du cabinet du jour au lendemain, le service de sécurité du Shin Bet a déclaré qu’il commencerait à déployer sa technologie de suivi téléphonique pour lutter contre la propagation du virus. Le Shin Bet a insisté sur le fait que l’utilisation ne sera limitée que pour aider à « sauver des vies » et avertir ceux qui ont été exposés.

Dans un souci de confidentialité, il a déclaré que la technologie ne sera pas utilisée pour appliquer les quarantaines et que les données ne seront stockées que temporairement et disponibles pour un groupe restreint d’agents. L’ordonnance d’urgence sera en vigueur pendant 30 jours.

Par André Darmon

 

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 0186982727   

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Ou directement sur le site www.israelmagazine.co.il

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

camp-ABO1-1200x628

https://fr.calameo.com/read/0010965002cfce9dee566?authid=IRnvqb59CRHm