Les 55 ans de la libération du Kotel

Noémie Grynberg

Kotel

Kotel

Au printemps 1967, Israël attaque par surprise le front syrien, jordanien et égyptien. La victoire militaire inattendue et sans précédent aboutit à la réunification de la capitale éternelle du peuple juif, après près de deux millénaires de désolation. Le Kotel, vestige du Second Temple, cœur spirituel des Juifs du monde entier, retourne enfin à ses propriétaires légitimes.

Avant la guerre des Six jours, lorsque le Mur Occidental était sous autorité jordanienne, il n’y avait dans le quartier Mughrabi qu’une ruelle étroite – l’allée Al-Buraq, de 28 mètres de long et seulement 3,6 mètres de large pour accéder au Kotel. Après la reconquête de 67, la zone passée sous le contrôle d’Israël a été déblayée et élargie. Les maisons du quartier musulman ont été rasées pour laisser place à l’esplanade d’environ 57 mètres que l’on connait aujourd’hui, le site le plus sacré du judaïsme.

Une campagne éclair

Le 5 juin 1967, la guerre éclate. Deux jours plus tard, Israël lance l’offensive décisive pour délivrer Jérusalem. La mission militaire de Tsahal se borne, du moins au début, à arrêter les bombardements jordaniens des quartiers juifs de la capitale encore divisée et à secourir une unité assiégée, stationnée sur le mont Scopus, la seule enclave israélienne à Jérusalem-Est. L’opération limitée exclue alors la Vieille ville et ses sites sacrés.

  Kotel  Le 7 juin à 7H00, l’offensive militaire décisive de Tsahal est pourtant lancée dans la Vieille ville.

A 9h30, la 55e division de parachutistes conquière le mont des Oliviers. Le colonel Morde’haï (Mota) Gour, commandant de la brigade, ordonne à ses hommes de se diriger vers la porte des Lions, à l’est. Il leur dit : ‘’Parachutistes, nous nous tenons aujourd’hui aux portes de la Vieille ville où reposent tant de nos rêves. Depuis deux mille ans, notre peuple a prié pour ce moment. Soyez fiers. »  A 09h45, le véhicule blindé de l’unité de paras arrive dans le périmètre et roule dans la Via Dolorosa. A sa suite, les bataillons 71, 66 et 28 ainsi qu’une unité de tanks qui restent bloqués par l’accès trop étroit. Kotel

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez ensuite sur le rebord droit

https://online.fliphtml5.com/rjspi/ypmm/#p=1

Votre magazine est livré chez vous en toute confidentialité
S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 01 86 98 27 27

Par email  Andredarmon21@gmail.com  pay pal

Ou directement sur le site

https://israelmagazine.co.il/sabonner-au-magazine/

Ou encore S’abonner au magazine livré chez vous en toute confidentialité. Remplir le formulaire

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfPYJfb8KjEya-X17w0DGPAuBlCGvqVUdh_Is8EL810Lxw82A/viewform?entry.1189475001=Recipient_Email