Le Grand Rabbin de France René-Samuel Sirat a publié un beau livre, Itinéraire d’un enfant juif

 d’Algérie, paru aux éditions Albin Michel, éclipsé par la pandémie de COVID 19.

Figure majeure du judaïsme français, il a été un acteur historique des études juives contemporaines ainsi que du dialogue interreligieux.  Bernanos disait que la foi c’est vingt-quatre heures de doute moins une minute d’espérance. Cette minute d’espérance, c’est avec l’aide de Maîtres tel le Grand Rabbin Sirat qu’on aimerait la chercher. Sentiment de la nostalgie, déclin démographique du peuple juif, questions de transmission, Dieu dont on espère qu’Il a une bonne excuse, Amalek, islam et islamisme, quels guides en de sombres temps pour nous permettre de survivre ? : entretien sans tabous avec un Grand Rabbin au service de son peuple, qui a fait son alyah à Jérusalem.

Propos recueillis par David Reinharc Avec l’aide précieuse de Michel Allouche, à Jérusalem

Monsieur le Grand Rabbin, dans votre livre vous évoquez l’image de votre enfance ou celle de vos parents. J’aimerais savoir sur quoi aujourd’hui porte votre sentiment de nostalgie.  

Au plan personnel, j’étais le petit dernier bien-aimé de mes parents, en quelque sorte leur bâton de vieillesse. Leur disparition m’a profondément affecté et je ressens leur absence, ainsi que celle de mes frères et sœurs, jusqu’à aujourd’hui. Grâce à D.ieu, l’affection familiale qui m’entoure, celle de mon épouse, de mes enfants et petits-enfants compense cette nostalgie.

Au-delà de cela, il est certain qu’il y avait une façon d’être juif en Algérie, une manière de vivre son judaïsme qui ne se retrouve pas vraiment ni en France, ni en Israël, ce qui mériterait d’être analysé plus en avant. Je suis personnellement resté fidèle aux valeurs du judaïsme algérien, qui comprend notamment un profond attachement aux membres de la communauté.

https://israelmagazine.co.il/vaccinations-contre-le-covid-19-a-partir-du-20-decembre/

 

– Vous faites partie de cette génération qui a rebâti le judaïsme français après la Shoah.

On ne peut pas ne pas s’interroger aujourd’hui sur la pérennité en particulier démographique du peuple juif. Qu’est-ce que l’identité d’un peuple dont la trace numérique dans l’Histoire disparaît ?

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

https://israelmagazine.co.il/gvaot-un-vignoble-familial-au-coeur-de-la-region-dephraim/

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez ensuite sur le rebord droit du mag

https://issuu.com/yoch2/docs/israelmagazine238   S’abonner au magazine par téléphone ou

par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 01 86 98 27 27

Par email  Andredarmon21@gmail.com

Ou directement sur le site www.israelmagazine.co.il       https://israelmagazine.co.il/sabonner-au-magazine/

 

Ou encore S’abonner au magazine livre chez vous en toute confidentialité. Remplir le formulaire

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfPYJfb8KjEya-X17w0DGPAuBlCGvqVUdh_Is8EL810Lxw82A/viewform?entry.1189475001=Recipient_Email