La Dérive des sectes israéliennes

Le public israélien prend conscience du phénomène inquiétant de l’existence de sectes et ce, généralement après l’arrestation de leurs chefs spirituels. Quelles sont les principales caractéristiques de ces sectes et en quoi portent-elles gravement atteinte à la dignité humaine ?

Le Seigneur dit : Faisons l’homme à notre image et à notre ressemblance. (Genèse 1 : 26)

Comment définir une secte? Bien qu’il n’y ait point de réponse absolue à cette interrogation complexe, maints dénominateurs communs sont caractéristiques du monde des sectes et permettent d’en déceler les contours et les dangers. Le premier de ces dénominateurs est la perte de toute liberté personnelle et d’autonomie mentale sur laquelle se fonde tout esprit de réflexion critique, auquel s’ajoute l’égalité de tous les êtres humains devant leur Créateur :

«Le Seigneur créa l’homme à son image ; c’est à l’image du Seigneur qu’il le créa…» (Genèse 1 : 27).

La Déclaration universelle des Droits de l’Homme, quant à elle, traduit ce verset biblique ainsi : « Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité ». (Article 1). Cette idée de création de l’Homme par un même Créateur, rend chaque être humain égal à l’autre. Or, il s’avère que l’une des caractéristiques relatives au mouvement sectaire réside avant tout dans l’annihilation absolue de Libre-arbitre afin de mieux contrôler les fidèles qui, subjugués et formatés mentalement par leur chef spirituel, se soumettent à lui sans prendre conscience de leur propre aliénation. La soumission totale aux règles et aux lois en rigueur au sein de la secte a pour but de dépouiller le fidèle de toute identité et le conduire à la perte de soi.

Dogmatisme sectaire

La perte du soi intérieur constitue le barrage principal à toute aptitude à se projeter dans un temps futur, projection nécessaire à toute construction mentale et au bonheur humain. Or, comme nous l’enseigne la libération de l’esclavage d’Egypte, la véritable liberté ne réside point seulement dans la sortie physique d’Egypte mais dans la capacité de briser le paradigme de la soumission et d’ouvrir ainsi la voie à l’édification d’une pensée créatrice et féconde. Le milieu sectaire, en second lieu, s’efforce d’uniformiser la pensée jusqu’à en éliminer toute forme de réflexion autonome. Ainsi, le fidèle, sous l’emprise d’un chef spirituel charismatique, se trouve contraint aussi bien physiquement que mentalement à se plier à ses exigences humiliantes. La tradition hébraïque s’oppose avec vigueur à tous sévices corporels ou psychiques touchant à la dignité humaine.

Par Haïm Ouizemann

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 0186982727   

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Ou directement sur le site www.israelmagazine.co.il

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

https://fr.calameo.com/read/0010965002cfce9dee566?authid=IRnvqb59CRHm