La Bible sur le bout des doigts

 

Événement phare de ce début d’année 5780, la demi-finale du concours biblique pour adultes 2019, orchestrée par l’Organisation sioniste mondiale (OSM), s’est déroulée devant une assistance fournie au Centre européen du judaïsme, le 7 novembre dernier. Une épreuve de connaissances qui a su départager les meilleurs candidats français.

 

Tout juste inauguré par Emmanuel Macron, le Centre européen du judaïsme, sis place de Jérusalem, ne pouvait mieux affirmer sa vocation qu’en accueillant cette soirée festive et culturelle dédiée au Tanakh. En guise d’introduction, Avraham Duvdevani, président de l’OSM, a d’ailleurs souligné que la Bible, tout comme la langue hébraïque, était au cœur de l’identité juive. Un héritage que l’OSM s’est donné pour mission de transmettre aux communautés du monde entier. Rappelant leur attachement à la République française et à l’État d’Israël, le rabbin Ariel Messas et Joël Mergui, président du Consistoire, ont ensuite souhaité la bienvenue aux concurrents et au public dans ces locaux flambant neufs du 17e arrondissement de Paris, voués à réunir toutes les sensibilités.

la Bible

la Bible

Sélectionnés parmi les 105 prétendants qui ont participé aux tests préliminaires sur Internet, les dix demi-finalistes se sont alors prêtés à une compétition disputée, sous le regard bienveillant du jury, présidé par le grand rabbin de Paris, Michel Gugenheim, assisté de Moshé Sebbag, rabbin de la synagogue de la Victoire. La première phase du concours, consacré au « rassemblement des exilés », reposait sur des témoignages vidéo de personnalités d’origines diverses montées en Israël, où elles se sont signalées par leurs accomplissements personnels, leur amour du sionisme et leur sens des valeurs juives. Les candidats étaient invités à expliciter les références bibliques sous-jacentes aux propos des orateurs. Huit d’entre eux ont pu poursuivre en deuxième manche, un exercice ardu qui consistait à identifier en quelques secondes le contexte de citations issues de la Torah, des Prophètes ou des Hagiographes. Enfin, celles et ceux qui avaient totalisé les scores les plus élevés se sont affrontés lors d’un ultime questionnaire minuté sur le thème « Jérusalem dans la Bible ».

Hananel Malka

Forts de leur remarquable maîtrise des textes, Hana Ruimy (87 points) et son suppléant Prosper Elmkies (54 points), gagnants du concours, ont défendu les couleurs de la communauté juive de France lors de la grande finale internationale, le 24 décembre dans la capitale israélienne, à l’occasion des fêtes de Hanoukka. Celle-ci opposait 22 candidats venus d’Amérique du Nord et du Sud, d’Europe, d’Afrique et bien sûr d’Israël. Notez que le lauréat de l’édition de 2014, Hananel Malka, est aujourd’hui responsable de l’organisation du concours biblique au ministère de l’Éducation israélien.

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20  01 77 47 57 67

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Découvrez gratuitement un exemplaire exceptionnel du magazine et cliquez sur le rebord droit du mag