JUIF ET LOBBYISTE AU CONSEIL DE L’EUROPE

 « Mon job, défendre le Judaïsme devant le Conseil de l’Europe »

Propos recueillis par Mickael LAUSTRIAT

Défendre les traditions juives devant le Conseil de l’Europe est un travail de longue haleine. Le rabbin Mendel Samama, lobbyste, 43 ans, s’y emploie depuis une bonne quinzaine d’années. Nous l’avons rencontré à Strasbourg, où il émarge du Consistoire israélite du Bas-Rhin. Il raconte son combat quotidien avec les élus européens.

Mendel Samama. Vous êtes le fils du rabbin Shimon Samama et rabbin vous-même. Comment vous est venue la vocation de lobbyiste ?

LOBBYISTE

Totalement par hasard. Je ne suis pas du tout fasciné par le monde politique ! Un jour, quelqu’un du Conseil de l’Europe m’invite à la préparation d’un colloque dont le thème était Education et Religions. J’accepte l’invitation, mais en ajoutant que plutôt que de réécrire une nouvelle histoire des religions, il vaudrait mieux enseigner les faits religieux en eux-mêmes. Je lui explique que ce que je voudrais en tant que juif,  c’est que le facteur comprenne pourquoi je n’ai pas le droit – moi – de signer l’accusé de réception d’un recommandé shabbat.

Hanoukka

Ou que mon voisin sache pourquoi je n’ai pas le droit – moi – de prendre l’ascenseur shabbat, ou d’éclairer la lumière dans le hall ce jour-là. Quelques jours plus tard, mon interlocuteur revient vers moi, convaincu. Et c’est ainsi qu’on a commencé à travailler ensemble. Grâce à cette rencontre, j’ai pu organiser une célébration de ‘Hanoukka’ au Parlement européen. C’était en 2005, si j’ai bonne mémoire, et c’est comme ça que je me suis retrouvé à arpenter les couloirs des institutions européennes à Strasbourg, pour défendre nos droits. Je tiens à préciser que si les grandes multinationales peuvent s’offrir des lobbyistes grassement payés, ce n’est pas mon cas ! Je suis simplement salarié par le Consistoire du Bas-Rhin. Ce que je fais auprès du Conseil de l’Europe, c’est du bénévolat. C’est ma conviction qu’il fallait quelqu’un pour défendre nos traditions face à la toute-puissance de l’Europe qui m’a conduit à faire ce travail. Travail d’autant plus urgent qu’en ce moment, le judaïsme et les juifs reçoivent régulièrement des coups de la part des tendances extrémistes de la gauche et de la droite européenne.

 

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20  01 77 47 57 67

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Découvrez gratuitement un exemplaire exceptionnel du magazine et cliquez sur le rebord droit du mag