Israël au Printemps un spectacle éblouissant (malgré le corona)

Israël au Printemps un spectacle éblouissant (malgré le corona)

Israël au Printemps : En avril, avec la renaissance de la nature en pleine éclosion, le pays revêt son manteau le plus chamarré et le climat agréable – ni trop chaud, ni trop frais, ni trop humide– parait favoriser la diversité des paysages et de leurs biotopes. A cette saison, le fond de l’air se radoucit, les jours s’allongent et les nuits raccourcissent. La nature se réveille, le monde végétal et animal se ranime. L’occasion pour toute la contrée de révéler ses innombrables trésors.

 

faune

Côté volatiles, c’est le moment de la migration. Près de 500 millions d’oiseaux voyageurs d’espèces variées (insectivores, passereaux, rapaces), comme le moucherolle commun, la saxicole rubicola et le petit-duc de Bruce, survolent Israel au printemps. Un record lié à sa situation géographique exceptionnelle, aux confins de l’Europe, de l’Afrique et de l’Asie, qui constitue une vraie richesse de biodiversité. Ainsi, de grandes colonies de grues cendrées, de cigognes comprenant environ 100.000 à 200.000 échassiers, quittent leurs quartiers d’hiver en direction du Vieux continent et traversent le ciel du pays. De même pour les 45.000 grands pélicans blancs à pattes roses. Parmi la trentaine d’autres espèces de migrateurs qui nichent ici : la tourterelle des bois, un spécimen farouche et difficile à voir, qui se cache dans les feuillages. L’oiseau au manteau écaillé tacheté de noir, est évoqué dans le Livre de Jérémie et le Cantique des Cantiques comme annonçant le printemps. La fauvette à tête noire représente un genre de petit passereau très discret au chant puissant qui aime les taillis, les haies, les parcs et les jardins, ainsi que les buissons avec arbres. Le martinet noir, petit volatile aisément reconnaissable à son plumage sombre et à ses longues ailes effilées, passe l’essentiel de sa vie dans les airs, s’alimentant, buvant et dormant même en vol. Fréquemment confondu avec l’hirondelle, il ne se perche pas mais grimpe le long des murs grâce à ses pattes très courtes.

Par Noémie Grynberg

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 0186982727   

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Ou directement sur le site www.israelmagazine.co.il

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

camp-ABO1-1200x628

https://fr.calameo.com/read/0010965002cfce9dee566?authid=IRnvqb59CRHm

Par |2020-03-22T13:07:04+02:00mars 22nd, 2020|a l ecart, A LA UNE, ACTUALITES, Edito, ETATS-UNIS, flashinfos, SANTE, SCIENCE|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aller en haut