ENTRETIEN avec PATRICK ZYLBERMAN

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la Covid sans jamais oser le demander.

Propos recueillis par David Reinharc

Patrick Zylberman est historien de la santé, professeur émérite d’histoire de la santé à l’École des hautes études en santé publique. Il est cofondateur du Séminaire du Val-de-Grâce sur les maladies infectieuses émergentes. Il a été membre de la commission spécialisée des maladies transmissibles du Haut Conseil de la santé publique. Son dernier ouvrage est consacré à « La guerre des vaccins », aux éditions Odile Jacob.

Tandis que les yeux du monde sont rivés vers Israël, nous sommes allés lui demander quelle sortie de crise attendre en regard des crises précédentes, si l’état d’exception sanitaire pourrait devenir le nouvel ordinaire d’un monde où l’on s’accoutumerait au pire, et en quoi la vaccination est vitale.

https://israelmagazine.co.il/au-service-peuple-disrael-lespionnage/

Est-ce bien la première fois dans l’histoire des grandes épidémies que la politique a pris le risque de figer l’économie car des vies étaient en jeu ?

 

Déjà pour Thucydide, la « peste » d’Athènes (430 et 427-26 av. J.-C.) ne fut pas seulement une crise sanitaire, elle fut encore une crise morale de grande ampleur.

Mais c’est effectivement la première fois dans l’histoire qu’on choisit la santé au détriment de l’économie. On a pris le risque de mettre les économies en panne momentanément pour venir au secours de la santé collective. Il n’y a pas d’autre exemple.

Vous avez dit qu’il est impossible de faire barrage avec des douaniers à une épidémie d’infection respiratoire. Mais Israël n’a t-il pas justement réussi à bloquer l’importation du coronavirus en empêchant les citoyens étrangers d’entrer en Israël ?

 Ce n’est pas la seule mesure… Les mesures ont concerné en premier lieu la population israélienne. Ensuite il y a eu filtrage des arrivées dans le pays. Mais ce qui a ralenti la contamination, et ce qui a protégé l’hôpital, pour qu’il soit en mesure de prendre en charge les formes graves de la maladie, ce sont les confinements à répétition. Il est impossible de fermer hermétiquement les frontières.

 

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez ensuite sur le rebord droit d

magazine livré chez vous en toute confidentialité S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 01 86 98 27 27

Par email  Andredarmon21@gmail.com

directement sur le site https://israelmagazine.co.il/sabonner-au-magazine/

Ou encore S’abonner au magazine livré chez vous en toute confidentialité. Remplir le formulaire

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfPYJfb8KjEya-X17w0DGPAuBlCGvqVUdh_Is8EL810Lxw82A/viewform?entry.1189475001=Recipient_Email