Au service du peuple d’Israël ! L’espionnage

« Ne crains rien car je vais te libérer » (Isaïe 43 : 1)

Par Haïm Ouizemann

27 novembre 2020. Le monde apprend que Mohsen Fakhrizadeh, le numéro un responsable du programme nucléaire iranien, vient d’être éliminé. Immédiatement les soupçons se portent vers les services de renseignements israéliens, le Mossad. Le premier ministre Benyamin Netanyahou n’avait-il pas nommé explicitement ce dernier comme étant le « cerveau » du développement du programme nucléaire iranien ?

https://israelmagazine.co.il/des-fibres-optiques-relieront-israel-et-larabie-saoudite/

Le Mossad fut à l’origine de nombre d’opérations réussies qui éveillèrent l’admiration ou la jalousie de plus d’un, comme l’opération Yahalom en 1966. Or, il semble que nombre de méthodes employées par le Mossad soient calquées sur celles de la Bible.

Moïse et les explorateurs                              

L’un des textes bibliques faisant référence à l’espionnage est, sans l’ombre d’un doute, celui du livre des Nombres (Ch. 13). Moïse, sur la requête expresse de douze princes d’Israël, envoie ces derniers au pays de Canaan.  Ces hommes d’importance sont-ils, à proprement dit, des espions comme l’on tente généralement de l’interpréter ? La source biblique emploie le verbe « LaTOuR » (Nombre 13 : 17 ; 21) signifiant non point « espionner » mais « visiter, explorer ». Moïse leur enjoint de ne voir que le bon et le beau dans ce pays promis aux trois Patriarches. Il demande aux douze princes de ramener des fruits de Canaan. Pourquoi cette demande doit-elle être considérée comme importante ? Moïse aspire à recevoir un rapport positif de ces mêmes princes d’Israël afin d’encourager l’ensemble du peuple avant leur entrée en Terre Promise. Et en effet, de retour dans le désert auprès de Moïse, ces derniers reconnaissent la richesse du pays : « ils lui firent ce récit : « Nous sommes entrés dans le pays où tu nous avais envoyés ; oui, vraiment, il ruisselle de lait et de miel, et voici de ses fruits. » (Nombres 13 : 27), Cependant, ils affirment en cœur, exception faite de Calev Ben Yefouné et de Yéhoshoua Bin Noun, que : « Nous ne pouvons marcher contre ce peuple, car il est plus fort que nous. » (Nombres 13 : 31). Les dix princes d’Israël n’avaient pas pour mission d’espionner, mais tout porte à croire qu’ils se sont considérés comme tels.  Remarquons, au-delà du fait que leur nom respectif est clairement mentionné, ces princes font acte de médisance à l’encontre de la terre

https://israelmagazine.co.il/des-fibres-optiques-relieront-israel-et-larabie-saoudite/

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez ensuite sur le rebord droit d

magazine livré chez vous en toute confidentialité S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 01 86 98 27 27

Par email  Andredarmon21@gmail.com

directement sur le site https://israelmagazine.co.il/sabonner-au-magazine/

Ou encore S’abonner au magazine livré chez vous en toute confidentialité. Remplir le formulaire

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfPYJfb8KjEya-X17w0DGPAuBlCGvqVUdh_Is8EL810Lxw82A/viewform?entry.1189475001=Recipient_Email