Bob Marley, un Prophète en son temps

Bob Marley, Les liens entre

Marley

Marley

Robert BEN DENOUN

En partant à la rencontre des autres, il est facile d’identifier cette part du peuple juif qui s’est diluée dans la conscience universelle, cette étincelle de vie qui nous rattache à notre terre ancestrale, la Terre d’Israël. La véritable aventure humaine tient compte de cet impératif d’approfondissement des racines.

Lorsque j’ai rencontré Bob Marley à Toulon, alors que j’étais employé à l’hôpital St Anne, au service de santé des armées, en mai 1980, j’ai de suite perçu le lien invisible qui nous unissait. De par notre amour en commun du football, de la musique, de la spiritualité, il était tentant pour moi, après avoir partagé quelques minutes et quelques paroles avec lui, d’en savoir plus, de rembobiner la pelote, et d’aller à sa découverte. Mais une tentative ne peut être validée que lorsqu’elle est aboutie. J’ai laissé filer le temps, puis Bob Marley est mort.

L’actualité récente a su raviver les braises que je pensais éteintes. Le fils de Bob Marley, lui-même musicien, Ziggy Marley, a été récompensé, en septembre par l’organisation Creative Community for Peace, à Los Angeles. Fondée par Steve Schnour et David Renzer en 2012, elle soutient et encourage les artistes se produisant en Israël, afin de résister au boycott d’Israël par le BDS. Pour le producteur Haïm Saban, il est indispensable de lutter contre tous les Roger Waters (membre de l’ex groupe Pink Floyd), considéré comme le prototype du « visage anti-israélien du monde du divertissement ». Lutter, informer, ne pas baisser les bras, « la désinformation est le carburant qui fait avancer le BDS » a ajouté Haïm Saban.

Plusieurs concerts en Israël

« Je vais en Israël depuis que je suis adolescent… Israël était un lieu de contes pour nous. Nous avons ressenti un lien avec notre père, nos croyances…J’y reviens depuis. Nous ne jouons pas en Israël pour des raisons politiques, nous jouons pour que le peuple transmette notre message de justice, d’amour et de paix pour tous les peuples » a déclaré Ziggy Marley.

Ziggy Marley a déjà donné plusieurs concerts en Israël, en 2011 à Tel-Aviv et à Jérusalem, en 2018 au Barby Tel-Aviv, et à Zappa Shuni. Cette reconnexion, à travers son fils, s’est imposée à moi, et je suis parti retrouver le Bob Marley que j’ai toujours aimé, dont j’avais vu le spectacle au stade Mayol, à Toulon, le 26 juin 1980, devant 22000 personnes. Bob Marley était un être complexe qui trimballait sa nonchalance entre la Jamaïque, les Etats-Unis, l’Afrique noire, l’Ethiopie et Israël. Son histoire, ses convictions, ses croyances, coïncident avec la cartographie de ses attachements.

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20  01 77 47 57 67

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

https://fr.calameo.com/read/0010965001feb059d1586?authid=wl2BnKg1JDc5