Une recherche de l’Université hébraïque parmi les 12 plus importantes de l’année

L’étude du Prof. Yoel Rak réalisée sous la direction de chercheurs de l’Université hébraïque, qui a abouti à la reconstitution du portrait d’un mystérieux groupe humain appelé ‘Homme de Denisova’, à partir des restes de son ADN, a été sélectionnée par le prestigieux magazine SCIENCE comme l’une des principales percées scientifiques en 2019.

Chaque année, SCIENCE sélectionne 12 études révolutionnaires dans le monde, et invite le public à voter pour celle qu’il considère comme la plus importante. Cette année, la liste d’honneur a inclus une recherche israélienne, réalisée en collaboration avec le Prof. Rak, anthropologue de la Faculté de médecine de l’UTA, dans laquelle les chercheurs ont réussi à reconstruire l’anatomie de cette espèce éteinte.

Les Dénisoviens ont vécu il y a des milliers d’années dans l’est et le nord-est de l’Asie et différaient des Homo sapiens et Néandertaliens. Alors que les Homo sapiens vivaient principalement en Afrique, les Néandertaliens se sont installés en Europe et en Asie du Nord, où ils ont rencontré les Dénisoviens et se sont mêlés à eux. On pense que leur existence n’aurait pu être découverte sans le développement de méthodes d’extraction, de séquençage, d’analyse de l’ancien ADN, et la reconstitution du visage de l’Homme de Denisova, grâce à une méthode de restitution épigénétique de l’ADN ancien, prélevé sur la phalange fossile d’une jeune femme, trouvée dans une grotte de Sibérie en 2008, dite grotte de Dénisova.

Par Albert Soued

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 0186982727   

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Ou directement sur le site www.israelmagazine.co.il

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

https://fr.calameo.com/read/0010965002cfce9dee566?authid=IRnvqb59CRHm