Le Premier ministre Benjamin Netanyahou et le ministre de la Défense Benny Gantz après l’assermentation du nouveau gouvernement (Photo: Knesset PR )

Le plus large gouvernement de l’histoire du pays a prêté serment, un an et demi après la dissolution de la Knesset pour trois élections consécutives depuis avril 2019; Netanyahou a  affirmé que le défi immédiat de sa coalition est «des emplois, des emplois, des emplois»

Après plus d’un an de stagnation politique et de trois élections consécutives, Israël a fait prêter serment dimanche à son premier gouvernement complet depuis novembre 2018 alors que la Knesset votait pour approuver la nouvelle coalition par 73 voix contre 46.

Le 35e gouvernement est le plus grand de l’histoire d’Israël, avec 36 ministres et 16 vice-ministres. Il voit Benjamin Netanyahou toujours au poste de Premier ministre au moins pour les 18 prochains mois et son partenaire politique Benny Gantz en tant que ministre de la Défense jusqu’à ce qu’il devienne le premier ministre en octobre 2021.  Une fois que les membres de la Knesset ont approuvé la coalition, les ministres se sont rendus un à un sur le podium pour prêter serment, promettant de s’acquitter de leur devoir en tant que membres du gouvernement, de respecter les lois du pays et d’adhérer aux décisions de la Knesset.

Netanyahou a déclaré qu’il avait opté pour un accord de coalition avec le parti Cahol Laban de Gantz afin d’éviter une quatrième campagne électorale en un peu plus d’un an. Les 73 membres de la Knesset qui soutiennent maintenant le gouvernement assureraient, selon Netanyahou, un gouvernement stable qui pourrait diriger le pays pendant la crise des coronavirus et les défis que la pandémie de coronavirus a présentés. « Il y a une baisse du nombre de cas de COVID-19 », a déclaré Netanyahu aux journalistes, « mais personne ne sait s’il y aura un autre pic ou une deuxième vague et personne ne peut dire ce que le virus fera. » « Nous avons sauvé des milliers de vies, mais nous ne devons pas penser que la pandémie est terminée », a déclaré le Premier ministre alors qu’il appelait le public à rester vigilant.

Netanyahou a déclaré qu’il n’avait pas fermé la porte à la possibilité que le parti d’extrême droite de Naftali Bennett, Yamina, rejoigne la coalition. Plus tôt dimanche, la Knesset a approuvé la nomination de l’ancien ministre du Tourisme Yariv Levin du Likoud pour le poste de président de la Knesset, un poste laissé vacant par Benny Gantz.

Dans son discours d’acceptation, Levin a mis en garde contre une intervention croissante de la Cour suprême dans la législation. Levin, qui devait devenir ministre de la Justice si Netanyahou avait réussi à former un gouvernement de droite, a été très direct dans ses critiques du pouvoir judiciaire.

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 0186982727   

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Ou directement sur le site www.israelmagazine.co.il

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

camp-ABO1-1200x628

https://fr.calameo.com/read/0010965002cfce9dee566?authid=IRnvqb59CRHm