Les terroristes palestiniens mécontents de la déclaration de Jérusalem

Jérusalem

Jérusalem

Le Front Démocratique de Libération de la Palestine a désigné la Déclaration de Jérusalem comme « une invitation ouverte à déclencher des guerres d’ampleur régionale dans notre sous-continent… [Cette déclaration n’apporte que] destruction et fléau, sous prétexte qu’Israël se défend contre ses ennemis. L’entité sioniste aspire à contrôler pleinement la richesse énergétique de notre région et à l’entraîner dans des alliances et des guerres régionales et continentales. Elle ne sert que les intérêts impérialistes des États-Unis. Elle noiera notre région dans des mers de sang, avec de nombreux problèmes tels que l’appauvrissement, la famine, le gaspillage des richesses et la destruction massive.

Le FPLP a oublié de mentionner les sauterelles et les grenouilles.

Le Front Populaire de Libération de la Palestine a déclaré « qu’il s’agit d’une continuation de l’agression contre le peuple palestinien et ses droits nationaux, (qui empêche ) la libération de la main de l’entité sioniste dans ses velléités d’expansion et l’approfondissement de son projet colonial en Palestine, qui s’étend vers l’extérieur ». L’Autorité palestinienne (AP) a déclaré que « les menaces lancées par le président américain Joe Biden à « Jérusalem occupée » (sic.) tomberont, grâce à la résistance et à la fermeté de notre peuple, des peuples de la région et des forces de la résistance (le communiqué ne précise pas lesquelles : L’Iran ? Le Hezbollah, le Hamas ?). C’est le peuple palestinien qui détermine son destin, pas le colonialiste Biden et ses partenaires sionistes.

L’AP modérée a ensuite « appelé à l’escalade de toutes les formes de résistance… contre les politiques coloniales et sionistes agressives », ce qui est un appel à peine voilé à des attaques terroristes.

Le Hamas a déclaré que « la visite de Biden a confirmé que Washington est un partenaire direct des crimes israéliens contre le peuple palestinien. … Les tentatives de légitimer l’occupation et de l’intégrer dans la région seront détruites sur le rocher de la fermeté du peuple palestinien. Tous ces appels et encouragements au terrorisme ont connu l’effet souhaité, puisque, quelques heures après que le président américain Joe Biden a terminé sa visite en Israël, des factions palestiniennes ont tiré sur le sud d’Israël. Le Dôme de Fer a intercepté une roquette et trois autres sont tombées dans des zones dégagées. En représailles, les avions d’Heyl Haavir ont touché un site de fabrication de roquettes du Hamas et une installation souterraine où du matériel de roquettes était fabriqué. Tout cela ressemble à un rejet ferme et définitif de toute main tendue (durant ce voyage, Biden s’est rendu à Bethléem, Lapid s’est adressé à Abou Mazen) et à la revendication implicite que la « cause palestinienne » (version Hamas ou FPLP) serait l’avant-poste des velléités hégémoniques de l’Iran et de ses milices supplétives, en contre-poids de l’axe israélo-arabe appuyé par les Etats-Unis.

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez ensuite sur le rebord droit

https://online.fliphtml5.com/rjspi/ypmm/#p=1

Votre magazine est livré chez vous en toute confidentialité

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 01 86 98 27 27

Par email  Andredarmon21@gmail.com compte  paypal même si vous-même n’avez pas de compte paypal

Ou directement sur le site  https://israelmagazine.co.il/sabonner-au-magazine/

Ou encore Remplir le formulaire pour être contacté

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfPYJfb8KjEya-X17w0DGPAuBlCGvqVUdh_Is8EL810Lxw82A/viewform?entry.1189475001=Recipient_Email