2 eme Vague

vague

Test de coronavirus à Ramat Hasharon (AFP )

Israël : réduire les dégâts de la 2ème vague de coronavirus?

Avec les nouveaux cas de virus en croissance exponentielle, au milieu de la deuxième vague, on se doit  freiner l’épidémie en rencontrant moins de gens et en mettant un masque.

L’épidémie actuelle est exponentielle, ce qui signifie que l’intensité de l’épidémie se double à intervalles réguliers; tous les dix jours pendant la deuxième vague et tous les trois jours pendant la première vague.

Nous utilisons une unité de mesure relative appelée « décibel », qui est utilisée entre autres, pour mesurer le volume du son et pour transmettre et recevoir des signaux radio. Lorsque vous utilisez des décibels pour mesurer le taux de propagation d’un agent pathogène, nous devons suivre une formule spécifique: un cas par jour équivaut à 0 décibels; 10 cas par jour équivaut à 10 décibels, 100 cas équivaut à 20 décibels, 1000 équivaut à 30 décibels, etc. De plus, une augmentation de trois décibels signifie que le nombre de cas a doublé.

https://israelmagazine.co.il/le-port-de-tel-aviv/

Lors de la mesure de l’ampleur d’une épidémie en décibels, le taux d’infection est facilement détectable grâce à des graphiques. De cette façon, le nombre de personnes infectées pourrait être facilement mesuré, ne serait-ce que de quelques dizaines à des millions de patients. En mesurant le nombre de nouveaux cas quotidiens de coronavirus en Israël de mars 2020 au 6 juillet en décibels, le graphique suivant se dessine. Il est facile de voir que l’intensité de l’épidémie a augmenté de 0,3 décibels par jour, avec une augmentation moyenne de trois décibels tous les 10 jours, ce qui signifie essentiellement que le nombre de cas a doublé tous les 10 jours.

Ces données indiquent que le coronavirus en Israël croît à un rythme exponentiel.

Malgré l’augmentation rapide du nombre de cas confirmés au cours des cinq dernières semaines, certains experts médicaux n’étaient pas convaincus que les chiffres prouvent que c’était le début de la deuxième vague, en raison du taux de mortalité et du nombre de cas graves restant relativement bas.  Cela pourrait être dû au fait que la deuxième vague a commencé au moment où la première vague s’essoufflait mais n’était pas encore terminée. En effet, quand on regarde le nombre de malades graves ou le nombre de patients branchés sur des ventilateurs, il est difficile de faire la distinction entre ceux hospitalisés lors de la première vague et ceux de la seconde.

https://israelmagazine.co.il/le-coronavirus-permet-de-passer-a-des-politiques-environnementales/

Lors de la mesure du nombre de patients gravement malades utilisant des décibels, il apparaît que le nombre de cas graves a augmenté en moyenne de 0,27 décibels par jour au cours des trois dernières semaines (couleur orange sur le côté droit du graphique), contre 0,16 décibel d’augmentation des cas graves lors de la première vague (couleur bleue au centre du graphique).

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou

par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 01 86 98 27 27

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Ou directement sur le site www.israelmagazine.co.il

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez ensuite sur le rebord droit du mag

https://fr.calameo.com/read/0010965002cfce9dee566?authid=IRnvqb59CRHm

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfPYJfb8KjEya-X17w0DGPAuBlCGvqVUdh_Is8EL810Lxw82A/viewform?entry.1189475001=Recipient_Email