Benjmain Netanyahou et Mike Pompeo à Jérusalem. Photo : Kobi Gideon / GPO

 

La visite du secrétaire d’État américain en Israël la semaine dernière était censée signaler que la guerre commerciale avec la Chine s’intensifie à la suite de Covid-19.

En Israël, la Défense a toujours été le premier point à l’ordre du jour. Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a effectué une visite hâtive à Jérusalem au plus fort de la crise du coronavirus (Covid-19). Les commentateurs ont supposé que cela avait à voir avec les questions de défense ou les plans récemment annoncés d’Israël d’annexer la Judée Samarie. Mais, contrairement à Israël, où la Défense règne en maître, pour les Américains, il s’agit toujours d’argent.

Les Israéliens ont été surpris de découvrir que la raison pour laquelle Pompeo a quitté le confinement et pris un avion pour Israël à ce moment précis était d’avertir Jérusalem contre l’extension de sa coopération économique avec la Chine. Cet avertissement visait particulièrement une usine de dessalement, mais ce n’est que la pointe de l’iceberg. Cette visite inhabituelle visait à signaler à Israël que la guerre est déjà là et qu’elle devra bientôt choisir un camp. Cette fois, ce ne sera pas seulement une guerre commerciale. Une nouvelle guerre froide entre les États-Unis et la Chine s’annonce comme la guerre froide avec la Russie, et il sera impossible pour Israël, qui est incontestablement un allié américain, d’être dans le camp non aligné.

Cela commence

Vendredi, le département américain du Commerce a déclaré qu’il envisageait de restreindre la capacité de Huawei à fabriquer et à obtenir des puces semi-conductrices à l’aide de logiciels et de technologies fabriqués aux États-Unis. La réponse de Pékin a été rapide, laissant entendre qu’elle pourrait riposter en incluant de grandes entreprises américaines, telles que Qualcomm, Cisco, Boeing et Apple, sur la liste d’entités peu fiables de la Chine. Une telle décision porterait un coup particulièrement sévère à Boeing, qui se trouve déjà dans une situation financière désastreuse en raison de la faille de sa flotte d’avions MAX 737.

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 0186982727   

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Ou directement sur le site www.israelmagazine.co.il

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

 

https://fr.calameo.com/read/0010965002cfce9dee566?authid=IRnvqb59CRHm