La Cour pénale internationale de La Haye ( Photo: AP )

La Haye

La Haye

L’ordonnance bloque les actifs financiers des employés des tribunaux et les empêche d’entrer aux États-Unis ; Netanyahou accuse le tribunal d’avoir fabriqué des « accusations farfelues » contre Israël et les États-Unis

Le président Donald Trump a autorisé contre la Cour pénale internationale de la Haye des sanctions économiques et de voyage contre les travailleurs judiciaires enquêtant sur les troupes américaines et les services de renseignement et ceux des pays alliés, y compris Israël, pour d’éventuels crimes de guerre en Afghanistan et ailleurs.

Le décret exécutif de Trump était la dernière attaque de son administration contre des organisations internationales, des traités et des accords qui ne respectent pas les politiques américaines. L’ordonnance bloquerait les actifs financiers des employés du tribunal et les empêcherait, ainsi que leurs proches parents, d’entrer aux États-Unis.

Remerciements d’Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a remercié le président Donald Trump pour cette décision. Je voudrais remercier le président pour son leadership dans la sanction de la cour internationale corrompue et partiale obsédée par une chasse aux sorcières contre Israël et les Etats-Unis », a déclaré Netanyahu.

Netanyahou a accusé le tribunal d’avoir fabriqué des « accusations farfelues » contre son pays et a félicité les États-Unis pour avoir défendu ce qu’il appelait la vérité et la justice.

Alors qu’Israël se félicitait de cette décision, les Nations Unies, l’Union européenne et les groupes de défense des droits de l’homme ont exprimé leur inquiétude et leur condamnation. Le tribunal de La Haye a été créé en 2002 pour poursuivre les crimes de guerre et les crimes d’humanité et de génocide dans des lieux où les auteurs n’auraient autrement pas été traduits en justice. Le tribunal compte 123 États parties qui reconnaissent sa compétence. Les États-Unis n’ont jamais été membres de la CPI.

https://israelmagazine.co.il/israel-ne-serait-pas-prepare-et-pret-pour-la-prochaine-guerre/

Le secrétaire d’État Mike Pompeo a dénoncé le tribunal de la Haye comme un «tribunal kangourou» qui n’a pas réussi et n’a pas été efficace dans son mandat de poursuivre les crimes de guerre. Il a déclaré que les États-Unis puniraient les employés de la CPI pour toute enquête ou poursuite des Américains en Afghanistan et a ajouté qu’ils pourraient également être interdits pour poursuivre les Israéliens pour les allégations d’abus contre les Palestiniens.

 

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou

par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 01 86 98 27 27

Par email  Andredarmon78@gmail.co

Ou directement sur le site www.israelmagazine.co.il

 

découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez ensuite sur le rebord droit du mag