Bibi Netanyahou accusé (à tort) d’exploiter la crise des coronavirus

Bibi Netanyahou accusé (à tort) d’exploiter la crise des coronavirus

Des mesures controversées prises sans contrôle parlementaire et manœuvres politiques visant à bloquer les comités de la Knesset font craindre à certains Israéliens qu’après la fin de l’épidémie, la démocratie israélienne sera compromise.

Alors que le gouvernement israélien a adopté une série de mesures d’urgence pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus, le Premier ministre Benjamin Netanyahu fait face à des accusations croissantes selon lesquelles il exploite la crise pour se consolider au pouvoir et saper les fondements démocratiques du pays.

Au milieu d’une vague de restrictions radicales qui ont mis Israël en mode de quasi-fermeture, Netanyahu a réussi à reporter son propre procès pénal, à autoriser une surveillance électronique sans précédent des citoyens israéliens et à empêcher le Parlement d’aller de l’avant avec une législation visant à le pousser à quitter ses fonctions.

Ces mesures, à la suite de la troisième élection non concluante du pays en moins d’un an et sous l’ombre de l’acte d’accusation de corruption de Netanyahu, ont incité Yair Lapid, à dire sottement aux citoyens israéliens qu’ils « ne vivent plus en démocratie ».

« Il n’y a pas de branche judiciaire en Israël. Il n’y a pas de branche législative en Israël. Il n’y a qu’un gouvernement non élu dirigé par une personne qui a perdu les élections. Vous pouvez l’appeler par beaucoup de noms, ce n’est pas une démocratie « , a-t-il dit dans une vidéo enregistrée.

Le nouveau coronavirus s’est propagé dans plus de 100 pays, a infecté plus de 217 000 personnes dans le monde et en a tué plus de 8 700. Pour la plupart des gens, il ne provoque que des symptômes légers ou modérés, comme de la fièvre et de la toux. Pour certains, en particulier les personnes âgées et les personnes ayant des problèmes de santé existants, cela peut provoquer des maladies plus graves, notamment une pneumonie. La grande majorité des gens se remettent du nouveau virus.

Les responsables de la santé israéliens ont diagnostiqué plus de 450 cas de coronavirus, dont environ un quart ont été détectés au cours des dernières 24 heures.

Les chiffres augmentant rapidement, les autorités ont publié une série de directives strictes qui ont paralysé le pays. On a ordonné aux gens de rester chez eux, des dizaines de milliers de personnes sont mises en quarantaine et les étrangers ont été interdits d’entrée dans le pays.

Par André Darmon

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 0186982727   

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Ou directement sur le site www.israelmagazine.co.il

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

camp-ABO1-1200x628

https://fr.calameo.com/read/0010965002cfce9dee566?authid=IRnvqb59CRHm

By |2020-03-19T09:26:59+02:00mars 19th, 2020|a l ecart, A LA UNE, ACTUALITES, ECONOMIE, Edito, flashinfos, HISTOIRE, POLITIQUE, SOCIETE|0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.