Benjamin Netanyahou ( Photo: Chaîne de la Knesset )

 

Des paiements destinés à garantir que les Israéliens puissent se permettre de célébrer la période des fêtes juives de manière respectable, car des centaines de milliers de ménages craignaient d’avoir glissé sous le seuil de pauvreté en raison de la crise du virus. Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a fait allusion lundi à de nouveaux paiements de relance pour aider les citoyens israéliens à surmonter la crise du coronavirus d’ici la période des fêtes juives à la mi-septembre.

de plus en plus d’argent pour les citoyens et les entreprises

« Netanyahou : « Nous présenterons de plus en plus de plans, de plus en plus d’argent pour les citoyens et les entreprises israéliens pour relancer l’économie. » Le gouvernement a l’intention de distribuer des subventions accrues aux secteurs défavorisés avant le nouvel an juif et une subvention moins importante au reste de la population. Ces subventions visent à garantir que les Israéliens puissent se permettre de célébrer la période des fêtes juives de manière respectable, car des centaines de milliers de ménages israéliens auraient glissé sous le seuil de pauvreté ces derniers mois en raison de la crise des coronavirus. Jusqu’à présent, les subventions ont été versées en quatre versements aux travailleurs indépendants. Le gouvernement avait également approuvé de verser des allocations de chômage jusqu’en juin 2021 aux Israéliens qui ont été congédiés ou qui ont perdu leur emploi pendant la pandémie.

https://israelmagazine.co.il/bombardement-dune-installation-iranienne/

L’État devrait transférer environ la moitié des subventions accrues de 1 500 shekels aux populations défavorisées et aux citoyens recevant des allocations de l’Institut national d’assurance. L’autre moitié devrait être transférée le lendemain. Le reste de la population adulte d’Israël qui gagne moins de 651 000 shekels par an (189 000 dollars) recevra un paiement de 750 shekels.

le moment d’allouer des fonds au peuple

Netanyahou a également réitéré son opposition à un budget d’État biennal, affirmant qu’un tel plan financier à relativement long terme entraînerait des coupes importantes qui entraveraient la capacité de l’économie à rebondir après la crise des coronavirus.  » Cela signifie que nous devrons faire face à des coupes financières substantielles », a déclaré Netanyahou au début d’une réunion de la faction du Likoud. « C’est exactement le contraire de ce qu’il faut faire. Ce n’est pas le moment des coupes, c’est le moment d’allouer des fonds au peuple. » Nous devons continuer pour le bien-être des citoyens d’Israël, à ouvrir le système éducatif, à transférer des fonds indispensables au système de santé – nous y parviendrons avec un budget immédiat.  »

https://israelmagazine.co.il/nationaliser-el-al-la-moins-mauvaise-solution/

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez ensuite sur le rebord droit du mag

https://fr.calameo.com/read/001096500c7f116363325

S’abonner au magazine par téléphone ou   par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 01 86 98 27 27

Par email  Andredarmon78@gmail.com Ou directement sur le site www.israelmagazine.co.il

Ou encore S’abonner au magazine livre chez vous en toute confidentialité. Remplir le formulaire

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfPYJfb8KjEya-X17w0DGPAuBlCGvqVUdh_Is8EL810Lxw82A/viewform?entry.1189475001=Recipient_Email