Production d’avocats au Maroc: le groupe israélien Mehadrin démarrera ses activités en mars 2022

maroc

maroc

Des nouvelles de la première joint-venture maroco-israélienne pour cultiver, et exporter, des avocats: le groupe Mehadrin, principal exportateur agricole israélien (agrumes, fruits et légumes, etc.), qui s’est associé à un opérateur marocain, envisage de démarrer la plantation d’avocats dans le Royaume au cours du mois de mars 2022. L’annonce a été faite par le PDG de Mehadrin, Shaul Shelach, dans un entretien accordé au site israélien d’informations The Algemeiner. Le nom de l’associé marocain, qui détient 49% des parts d’une joint-venture créée avec l’opérateur israélien, n’a pas été révélé.

https://israelmagazine.co.il/naftali-bennett-la-toute-premiere-interview-decembre-2012/

Shelach a indiqué qu’il s’attend à recevoir un terrain agricole en location, de la part du gouvernement marocain, «dans les deux semaines à venir», et prévoit de commencer à planter des avocatiers en mars 2022. Il faudra ensuite deux à trois ans pour commencer à récolter des fruits et cinq ans pour que tous les avocatiers parviennent à leur pleine récolte, a-t-il précisé.

Le terrain en question s’étend sur une superficie de près de 500 hectares. Les deux partenaires marocain et israélien ont prévu d’investir d’investir conjointement environ 9 millions de dollars sur une période de trois ans gouvernement marocain. La production annuelle maximale devrait être d’environ 10.000 tonnes d’avocats.

Maroc-Israël: pour la coopération agricole, ce sera les avocats pour commencer

C’est la première fois que Mehadrin cultivera des fruits hors d’Israël, et plusieurs facteurs justifient le choix de s’implanter au Maroc. «Planter des avocats au Maroc s’inscrit dans un vaste plan visant à approvisionner nos clients européens plus facilement qu’à partir d’Israël, que ce soit en termes de géographie et en termes de coûts plus compétitifs», a expliqué le patron de Mehadrin. Environ 85% des avocats qui seront produits devraient être exportés vers l’Europe, les 15% restants seront écoulés sur le marché local.

Au Maroc, a ajouté le responsable, «nous avons trouvé les avantages de base nécessaires à la culture de l’avocat, à savoir le type de terre adéquat, l’eau, la météo et des coûts de main-d’œuvre inférieurs».

Par ailleurs, a-t-il souligné, «l’atmosphère politique aide à aller au Maroc cette année», faisant référence à la reprise des relations diplomatiques maroco-israéliennes depuis décembre 2020. Le marché de l’avocat est en plein essor dans le monde. Selon les perspectives agricoles de l’OCDE et de la FAO pour la période 2021-2030, la production d’avocats devrait plus que tripler d’ici 2030, par rapport aux niveaux de 2010. L’avocat devient ainsi le fruit tropical le plus commercialisé.

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez ensuite sur le rebord droit

https://online.fliphtml5.com/rjspi/mxre/

Votre magazine livré chez vous en toute confidentialité S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 01 86 98 27 27

Par email  Andredarmon21@gmail.com

directement sur le site https://israelmagazine.co.il/sabonner-au-magazine/

Ou encore S’abonner au magazine livré chez vous en toute confidentialité. Remplir le formulaire

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfPYJfb8KjEya-X17w0DGPAuBlCGvqVUdh_Is8EL810Lxw82A/viewform?entry.1189475001=Recipient_Email