Le problème d’unité de Netanyahu : personne ne lui fait confiance Sauf le pays

Le problème d’unité de Netanyahu : personne ne lui fait confiance Sauf le pays

Le Premier ministre (Netanyahu) n’est pas cru ni par ses opposants ni par ses alliés, ayant trop souvent répété sa parole; même un novice politique comme Gantz sait qu’on ne peut pas compter sur ses promesses.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a révélé samedi les détails des termes proposés par son parti Likoud pour un gouvernement d’unité avec Cahol Lavan qui n’a pas réussi à convaincre le deuxième plus grand parti politique de se mettre d’accord.

Il y a un problème de confiance qui empêche un tel accord. Netanyahou n’est plus approuvé par ses  ses adversaires. Il serait revenu trop souvent sur sa parole.

Netanyahou a affirmé que des accords avaient déjà été conclus sur un gouvernement qui servirait pendant trois ans, dirigé pendant les 18 premiers mois par Netanyahu avec un ministre des Finances du Likoud, tandis que Cahol Laban recevrait les ministères des Affaires étrangères et de la Défense.

Selon le Premier ministre, en septembre 2021, les rôles seront modifiés et Benny Gantz deviendra Premier ministre avec un membre de son parti au ministère des Finances, tandis que les ministères de la Défense et des Affaires étrangères seront confiés au Likoud.

Netanyahou a également déclaré que les deux factions détiendraient un nombre égal de portefeuilles pour garantir qu’aucune faction ne dispose d’une majorité sur l’autre lors des votes du gouvernement. Mais Gants n’a jusqu’à présent pas accepté l’offre du Premier ministre et continue sur la voie déclarée de remplacer le président de la Knesset Youli Edelstein par l’un de ses propres législateurs. Cette décision lui donnera un avantage sur le Likoud et lui permettra de légiférer des lois qui empêcheront Netanyahu de devenir candidat au poste de Premier ministre alors que des actes criminels contre lui sont toujours en vigueur.

Netanyahou a menacé Gants que toute tentative de changer le président de la Knesset mettrait immédiatement un terme à tous les pourparlers d’unité.

L’état d’urgence posé par la pandémie de coronavirus nécessite un gouvernement d’unité et une quatrième campagne électorale devrait être levée.

Le leader des Blue & White Benny Gantz est un novice politique par rapport à Netanyahu mais n’est pas assez naïf pour faire confiance à son principal adversaire politique. Gantz, qui a été engagé la semaine dernière par le président Reouven Rivlin pour former le prochain gouvernement, était prêt à entrer dans un gouvernement d’unité pour le bien de la nation en temps de crise, même au prix du démantèlement de son propre parti politique.

Mais il ne croit pas Netanyahou lorsqu’il prétend qu’il quittera le bureau du Premier ministre le moment venu. Netanyahu a donc choisi de rendre les négociations publiques dans l’espoir que ses promesses déclarées auront plus de poids. La question de savoir si cela suffit pour ramener Gantz à la table des négociations deviendra évidente dans les prochains jours.

Par André Darmon

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 0186982727   

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Ou directement sur le site www.israelmagazine.co.il

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

camp-ABO1-1200x628

https://fr.calameo.com/read/0010965002cfce9dee566?authid=IRnvqb59CRHm

Par |2020-03-23T09:31:19+01:00mars 23rd, 2020|a l ecart, A LA UNE, ACTUALITES, COMMUNAUTE, DEFENSE, Edito, flashinfos, POLITIQUE|0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.