Donald Trump

La Maison-Blanche a estimé jeudi que la construction de nouvelles implantations israéliennes ou l’expansion de celles existantes dans les territoires pourraient ne pas favoriser la paix avec les Palestiniens. « Même si nous ne pensons pas qu’elles soient  un obstacle à la paix, la construction de nouvelles implantations ou l’expansion de celles existantes au-delà de leurs limites actuelles pourrait ne pas aider à la réalisation de cet objectif », a déclaré la Maison-Blanche. L’administration Trump     « n’a pas pris de position officielle sur l’activité d’implantation » et se dit impatiente de s’entretenir avec Benyamin Netanyahou lors d’une rencontre prévue le 15 février à la Maison-Blanche. Depuis l’entrée en fonction le 20 janvier du président Donald Trump, réputé très favorable à Israël, le gouvernement Netanyahou a annoncé son intention de construire 6000 logements supplémentaires en Judée Samarie lors de trois annonces distinctes. Mercredi, Israël a annoncé en outre l’établissement d’une nouvelle implantation, la première depuis la fin des années 1990, afin de reloger les habitants d’Amona dont l’évacuation difficile s’est achevée jeudi.