Sept points de réflexion sur les questions que les observateurs se posent après le résultat inattendu des élections américaines : et les partisans ravis tout comme les adversaires acharnés de celui qui va, le 20 janvier prochain, s’asseoir dans le fameux ‘Bureau ovale ».

  1/ L’ère des mouvements politiques populistes en Occident

 Outre les échecs d’Obama aux plans socio-économique et en politique étrangère qui ont généré la réussite rapide massive du « phénomène Trump », la victoire électorale de ce milliardaire américain sans expérience politique mais à la langue pendue confirme le phénomène de méfiance et de désaffection face au à l’establishment politique en place.  C’est le cas en France (et le Front national), en Grande-Bretagne (et le parti xénophobe et nationaliste UKIP), en Italie (avec le tragi-comique Mouvement des Cinq Etoiles), en Autriche, au Danemark, en Hongrie et en Pologne. Autant d’Etats démocratiques où les élites aux commandes de la scène politique se sont coupées de leurs électeurs.

Marquant des points partout en Occident, cette comète populiste sonne le glas de la vaque libérale et libre-échangiste née des réussites socio-économiques engendrées au lendemain  de la 2ième Guerre mondiale. par Richard Darmon suite dans Israël Magazine en vente partout