S’exprimant lors d’une cérémonie accueillant son successeur Gantz, le ministre israélien de la Défense. Bennett qui a occupé le poste de ministre israélien de la défense pendant environ six mois. a déclaré que l’Iran, qui éprouve des difficultés financières en raison des sanctions et du coronavirus, a évacué  » un certain nombre de bases  » dans la région

L’Iran a commencé à retirer ses forces de la Syrie, a déclaré lundi le ministre israélien de la Défense.

le président Bashar al-Assad

Naftali Bennett a également exhorté son successeur, Benny Gantz, à maintenir la pression sur l’Iran, ajoutant que la tendance pourrait sinon s’inverser.

L’Iran, l’ennemi juré d’Israël au Moyen-Orient, a été un partisan clé, avec la Russie, du président Bashar al-Assad pendant la guerre civile en Syrie, envoyant des conseillers militaires ainsi que des milices chiites matérielles et régionales qu’il soutient.

Israël, qui surveille de près la Syrie voisine, a mené des centaines de frappes aériennes en Syrie contre des mouvements d’armes et de troupes présumés de l’Iran et des guérilleros du Hezbollah libanais qu’il parraine.

« L’Iran réduit considérablement la portée de ses forces en Syrie et évacue même un certain nombre de bases », a déclaré Bennett dans son discours d’adieu. « Bien que l’Iran ait entamé le processus de retrait de la Syrie, nous devons achever le travail. Il est à portée de main. »

Des responsables israéliens ont suggéré dans le passé que les opérations militaires israéliennes montraient des signes de succès.

L’Iran, qui lutte économiquement sous le poids des sanctions américaines et a également été durement touché par la pandémie de coronavirus, a déclaré à plusieurs reprises que sa présence militaire en Syrie était à l’invitation du gouvernement d’Assad et qu’il resterait en Syrie aussi longtemps que son aide est nécessaire.

Un haut responsable du ministre iranien des Affaires étrangères, Ali-Ashgar Khaji, a réaffirmé samedi que Téhéran continuerait de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement Assad et la Russie pour ‘lutter’ contre le terrorisme et trouver une solution politique à la crise syrienne, a rapporté l’agence de presse iranienne ISNA.

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20 ou au 0186982727   

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Ou directement sur le site www.israelmagazine.co.il

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

camp-ABO1-1200x628

https://fr.calameo.com/read/0010965002cfce9dee566?authid=IRnvqb59CRHm