Mariage gay : le président du Consistoire central israélite de France hostile

Le mariage des homosexuels, que le gouvernement veut autoriser, va changer « le modèle naturel de la famille », met en garde le président du Consistoire central israélite de France Joël Mergui dans un entretien au Monde. « La religion juive ne reconnaît évidemment pas le mariage homosexuel. Mais, au-delà de l’interdit religieux, je m’interroge sur le sens d’une société qui accorderait la même normalité à des familles où l’enfant aurait deux pères ou deux mères au lieu d’un père et d’une mère, le modèle traditionnel », dit Joël Mergui. 


« Le ‘mariage homosexuel’ changerait le modèle naturel de la famille; c’est une lourde responsabilité », poursuit-il.  « C’est pourquoi il ne faut pas se focaliser sur la religion comme un obstacle, mais voir tout ce que cette question remet en cause dans nos repères, nos rapports à la parenté, à la famille, nos modes d’organisation sociale, avant de se prononcer », conclut le responsable.

La garde des Sceaux, Christiane Taubira, a annoncé jeudi à l’Interassociative-lesbienne, gay, bi et trans (Inter-LGBT) que le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les homosexuels serait présenté le 24 octobre au conseil des ministres, a annoncé à l’AFP le porte-parole de l’Inter-LGBT, Nicolas Gougain. Selon un sondage BVA publié en janvier, 63% des Français sont favorables au mariage pour les homosexuels et 56% à l’adoption.

Abonnez-vous dès maintenant à Israël Magazine par mail darmon7@gmail.com ou par tél : 01-83-62-65-20 (de France) ou 08-8671600 (d’Israël).

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.