Le nouveau projet interdit l’usage des haut-parleurs de 23h00 à 07h00.

 

Le gouvernement israélien a adopté un projet de loi qui reviendrait à interdire aux mosquées d’employer des haut-parleurs pour l’appel à la prière tôt le matin et tard le soir, un « projet de loi sur la prévention du bruit des systèmes de sonorisation dans les établissements religieux.

L’approbation par le comité, présidé par le ministre de la Justice Ayelet Shaked, ouvre la voie à l’examen du texte au Parlement.

 

Le texte concerne tous les lieux de culte, mais il a suscité l’indignation parmi les musulmans, alors que l’appel à la prière (adhan, en arabe) est récité par le muezzin cinq fois par jour généralement via un système de sonorisation trop puissant installé sur les minarets.

Le président israélien Reouven Rivlin s’était prononcé contre le projet, qui a provoqué une onde de critiques et de manifestations dans l’ensemble du monde arabe. Le texte s’appliquerait également à Jérusalem-Est, où vivent plus de 300.000 Palestiniens, mais pas à la mosquée Al-Aqsa, le troisième lieu saint de l’islam et objet de tensions.

Le député Moti Yogev, promoteur du texte, assure que les volume sonores de l’appel à la prière (adhan, en arabe)  dérangent des centaines de milliers de personnes.