André Darmon

“Paix trompeuse nuit plus que guerre ouverte.”     L’éditorial
Proverbe indien

La problématique de l’arme nucléaire s’apparente quelque peu à celle de la Burqua, toutes choses égales par ailleurs. Il fut un temps où l’on refusait à presque tous les pays suspects, comme ce fut  le cas très justement pour l’Iran, la possession de l’arme nucléaire.  Aujourd’hui  la communauté internationale ne demanderait  plus, respectueusement et poliment à ces pays belliqueux, s’il en fut, comme ce même Iran ou encore  la Corée du Nord et son Kim Jong-Un, que de ne pas s‘en servir. Pareil pour le voile. On exigeait auparavant dans les endroits publics, en tout cas en Europe, de ne pas porter le voile. L’apparition de la Burqua a permis miraculeusement de légitimer le voile et surtout de nous prendre pour des pigeons. C’est ce que Simone Veil, en parlant de la Shoah, appelait la banalisation.

Dans ce numéro on parlera beaucoup de l’arme nucléaire mais on parlera peu du programme nucléaire israélien qui a vu le jour grâce à la France, une la France qui avait su jeter aux chiens Israël en 1967 mais fut pourtant toute heureuse, 15 ans plus tôt, à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, de se procurer les secrets nucléaires offerts par…. Israël qui, lui, les avait obtenus des mains généreuses des physiciens nucléaires juifs de par le monde. La France s’engagea alors, en contrepartie, à construire ces réacteurs nucléaires israéliens. Autre désinformation. Pourquoi en 1945, les Américains ont-ils bombardé Hiroshima et Nagasaki alors que le Japon était tellement proche d’une reddition. Se venger de la traitrise de Pearl Harbour, des kamikazes qui firent tant de morts chez les soldats et les marins américains ? Certes ! Apeurer les futurs apprentis dictateurs, ceux-là mêmes qui aujourd’hui la possèdent malgre tout ? Raté ! Réfléchissons. Qu’est-ce qui pourrait différencier du Japon de 1945, une Corée du Nord actuelle, instable, belliqueuse et provocatrice,  mais aussi nucléaire qui menace presque les  trois quarts de l’univers avec ses missiles balistiques. Il me semble que la menace nord-coréenne est bien plus sérieuse que celle d’un Japon exsangue il y a  72 ans, et dont la population réclamait l’arrêt de la guerre et qui a payé lourdement dans la chair de centaines de milliers de Japonais, la fureur de l’ego impérial et du despotisme militaire nippon. Edito…

 

La suite dans le numéro d’Israël Magazine  054 254 45 20

Andredarmon77@gmail.com

Découvrez le magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

 

http://israelmagazine.co.il/sabonner-a-israel-magazine/