Joe Allon Avec Moshe Dayan et Ezer Weizmann, le futur président de l’Etat d’Israël

« Qui a tué Joe Allon ?

Les morts suspectes ont toujours alimenté la presse, le cinéma, la chanson. S’agit-il de complotisme, de raison d’Etat, de secrets d’alcôves ou d’officines mystérieuses ? Le vagabondage intellectuel se repait souvent de paroles imprononçées, d’aveux interdits, et la quête de vérité est fréquemment un levier pour peser sur les consciences, et dérouler des tapis de révélations qui la plupart du temps n’en sont pas, ou se révèlent mensongères.

Levé de bon matin, le 30 juin 1973, Joe Alon ne savait pas que quelques heures plus tard sa vie prendrait un tour fâcheux et funeste. Cette fameuse nuit du 30 juin au 1er juillet 1973, Joe Alon et sa femme Dvora se sont rendus à un diner organisé à l’ambassade d’Israël afin de fêter les adieux d’un diplomate israélien. La soirée s’étire, les verres tintent, l’ambiance est détendue, et à l’heure du départ, les voici qui s’engouffrent dans leur voiture, une Ford Galaxie, bien décidés à rejoindre leur domicile de Chevy Chase, dans le Maryland. Une demi-heure de trajet, puis Dvora s’extrait du véhicule, se dirige vers le porche de leur maison distant d’une dizaine de mètres, tandis que Joe s’est penché vers le siège arrière, afin de récupérer sa veste.

suite le prochain Numéro d’Israël magazine 199

andredarmon77@gmail.com