Maale Adoumim à l’est de Jérusalem pourrait bientôt être annexée par Israël. C’est un projet de loi qui est présenté dimanche 22 janvier devant le gouvernement israélien. Presque un mois après l’adoption de la résolution de l’ONU 2334, condamnant la colonisation dans les Territoires Palestiniens, la droite religieuse affiche clairement sa volonté d’annexer Maale Adoumim qui serait alors être régie par la loi israélienne. Une première et un nouveau tour de force vivement critiqué par les Palestiniens. D’interminables rangées de maisons aux toits rouges plantées sur des collines à l’est de Jérusalem. Fondée en 1975, Maale Adoumim est l’une des plus grosses villes de Judée Samarie. Et le projet de loi présenté, entre autres par le parti nationaliste religieux, Le Foyer juif, viserait à y faire appliquer la loi israélienne. Une annexion pure et simple, dénoncent les Palestiniens

Benyamin Netanyahou aurait lui-même pris ses distances avec ce projet de loi qui en cas de validation par le comité législatif du gouvernement, sera présenté prochainement devant la Knesset où il pourrait être voté à une courte majorité.

Située sur un axe stratégique, à l’est de Jérusalem,  Maale Adoumim, plus de 40 000 habitants, est devenue le nouveau cheval de bataille de la droite israélienne qui plaide pour l’annexion pure et simple de pans entiers de la Judée. Voir Dossier dans le prochain Numéro d’Israel Magazine