Toute la journée de samedi a été marquée par des manifestations et des émeutes à Yaffo. Dans la matinée, la police après une poursuite en voiture a tué un suspect, impliqué dans une fusillade, qui avait refusé de se rendre aux policiers. Des habitants arabes de Yaffo ont brûlé des pneus, attaqué des voitures de police, cassé des magasins, car selon eux le suspect aurait été tué de sang-froid. Les Arabes de Yaffo  arguent que les policiers auraient pu lui tirer dans les jambes  pour l’immobiliser. N’oublions pas que le suspect sortait d’une fusillade et qu’il était armé.