L’armée libanaise facilite « les violations du Hezbollah »

photo Michel Aoun: le président libanais complice des terroristes?

L’ambassadeur d’Israël aux Nations unies, Danny Danon, a accusé l’armée libanaise de faciliter les «violations » de la part du Hezbollah des résolutions 1701 et 1559 du Conseil de sécurité, et de collaborer davantage avec lui. Il a estimé aussi que « le gouvernement libanais non seulement manque à ses engagements », mais « encourage et légitime les activités du Hezbollah ».

Dans une lettre adressée au Conseil de sécurité, M. Danon a affirmé que « les preuves des violations continues du Hezbollah augmentent de jour en jour et sont extrêmement évidentes ». Il a rappelé que le 20 avril dernier, le Hezbollah avait organisé une tournée pour une douzaine de journalistes du côté libanais de la ligne bleue. « Les journalistes ont pu voir et prendre des photos des terroristes du Hezbollah en uniformes, postés le long de la route, portant des armes et des lance-roquettes RPG », a précisé M. Danon. Au lendemain de l’incident, la Finul a publié un communiqué dans lequel elle a précisé que « peu de temps avant que la délégation n’arrive dans la région, l’armée libanaise a informé la Finul d’une tournée médiatique tout au long de la ligne bleue, sans fournir d’autres détails», a ajouté l’ambassadeur d’Israël à l’ONU. « Ce communiqué indique que l’armée libanaise était au courant de l’intention du Hezbollah d’organiser ce tour, et constitue une preuve alarmante de la coopération grandissante entre le Hezbollah et l’armée libanaise », a-t-il ajouté. M. Danon a fait part de l’« inquiétude » d’Israël vis-à-vis de « la liberté avec laquelle les militants armés du Hezbollah se déplacent ostensiblement dans la zone d’opérations de la Finul, sans aucune objection de la part de la Finul ou de l’armée ».

Usines de fabrication d’armes

L’ambassadeur israélien a affirmé que « les preuves bien documentées et photographiées de cette provocation flagrante confirment, une fois de plus, que le Hezbollah maintient ses armes au Liban-Sud dans une violation claire aux résolutions 1701 et 1559 du Conseil de sécurité de l’ONU ». « Le Hezbollah a développé son arsenal en faisant passer clandestinement les armes de la Syrie vers le Liban », a déclaré M. Danon, notant que, selon des « publications récentes », le Hezbollah « utilise des usines de fabrication d’armes construites par l’Iran sur des territoires libanais ». Il a souligné que le Hezbollah détient plus de « 150 000 roquettes et missiles, gardant son arsenal parmi la population civile partout au Liban-Sud ». « Aujourd’hui, plus des deux tiers des structures civiles dans les villages chiites du Liban-Sud font partie intégrante du réseau militaire du Hezbollah », a encore insisté M. Danon. Et de conclure : « La communauté internationale ne peut pas continuer à fermer les yeux sur les violations flagrantes de la part du Hezbollah des résolutions 1701 et 1559 du Conseil de sécurité de l’ONU. Le Conseil de sécurité doit adresser un message fort au gouvernement libanais lui demandant d’appliquer intégralement ces résolutions, non seulement en parole, mais en prenant des actions concrètes. »