Amos-6, perte ou profit ?

amos_satellite-wikipediaQuand l’explosion d’un satellite de communication israélien relance le débat autour d’une industrie condamnée

Nathalie Blau pour Israël Magazine.

Le 1er septembre dernier, la fusée Falcon 9 de SpaceX explosait sur son pas de tir, à Cap Canaveral en Floride, au moment du remplissage de ses réservoirs. Aucune victime, mais d’importants dégâts matériels : à son bord, le satellite Amos-6, de facture israélienne, a été entièrement détruit. Le lancement du Falcon 9 était prévu deux jours plus tard, le 3 septembre, et devait résulter à la mise sur orbite de ce gros satellite de communication de 5,5 tonnes, estimé à 200 millions de dollars, pour remplacer Amos-2, en fonction depuis près de 13 ans.

Sur plus d’une trentaine de tentatives, c’est la seconde fois que le lancement d’un Falcon 9 se solde par une explosion. Un coup dur pour IAI (Israel Aerospace Industries), le constructeur d’Amos-6 pour le compte de l’opérateur israélien de satellite Spacecom (Space Communication, חלל תקשורת), et une grosse déception pour Marck Zuckerberg : le satellite devait en effet servir à mettre Internet à portée de l’Afrique. C’est le patron de Facebook qui avait commissionné Spacecom pour mettre en œuvre Amos-6. Facebook et Spacecom sont partenaires depuis un certain temps déjà pour développer de nouvelles technologies qui apportent Internet à différentes parties du monde.

La mise en orbite d’Amos-6 était donc très attendue. Et cette catastrophique défaillance porte préjudice à plusieurs acteurs de par le monde. Mais en Israël, un des grands perdants de cette affaire – l’opérateur Spacecom et le constructeur IAI, bien sûr, mais aussi les instances gouvernementales -, elle revêt un sens bien différent. Car elle permet de replacer au centre des priorités nationales une industrie reléguée sur le banc de touche depuis un bon moment. Et de fait, contrairement à la perception collective, le programme spatial civil israélien tourne au ralenti. Il est bien loin le temps des années 1980, quand des travaux de recherche et de développement dans le domaine industriel et militaire, pourtant menés avec un budget modeste, avaient permis à Israël de devenir, en 1988, la 8e nation à placer en orbite un satellite, à l’aide d’un lanceur national…

La suite dans Israël Magazine N°189…

ILMAG abo

EMAG abo

OU ACHETER

Pour tout renseignement : darmon7@gmail.com
Tél : 03 562 2500 ou 054 254 45 20
Fax : 03 562 2600
Tél France : 01 83 62 65 20

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.