Yéhouda Haisraéli, une Histoire d’Armes et de Larmes

soldat-tzahal-

par Yaacov ben Denoun

« On ne raconte pas l’amour pas plus qu’on ne raconte le bonheur », écrivait Julien Green dans son journal. Alors que dire des histoires où le bonheur ne tient qu’à un fil, où l’amour un jour se défile, et côtoie la mort, l’adversité, le poids d’un destin à nul autre pareil. L’histoire de Yéhouda Itzhak Haisraéli est à ce titre exemplaire, à la fois lumineuse et emplie d’ombres, de sursauts et de renoncements.

Jusqu’à son incorporation dans Tsahal, Yéhouda est un enfant comme les autres, enjoué, tonique, attendrissant. Ce « Jinji », cet enfant poil de carotte, a le visage d’un ange, la silhouette est élancée. Il aime les choses simples, les sentiments vrais, et du gan à l’école, il promène son regard sur son Yshouv, sur sa famille, sur ses copains. Il est chaleureux et plein de bonne volonté, habité par la Torah étudiée sur les bancs de la Yéshiva Maalé Elyahou, à Tel-Aviv. Lorsqu’il rencontra Rivki, une aube douce sous fond de soleil, le coup de foudre ne fut pas immédiat. Ils se perdirent de vue pour se retrouver un peu plus tard, s’aimer et décider d’unir leurs vies, leurs destins, dans les années 2010. Naitra une fille, Tzrouya, blonde comme sa mère.

Il a déjà à l’époque rejoint Tsahal, dans une unité spéciale, la Sayeret Rimmon des Guivati, une unité prestigieuse. Officier, par désir d’engagement, Yéhouda fait honneur à son bataillon, à son béret violet, et profite avec bonheur de la moindre permission pour rejoindre sa famille. Lui et sa femme Rivki, sont pleins d’espoir, de gratitude pour cette vie qui les comble. Les fleurs donnent des fruits, les saisons s’enchaînent, sa femme est enceinte, pour la deuxième fois.  

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.