Venµs, un satellite contre le réchauffement de la planète  

Venus

Venµs, un satellite franco-israélien pour lutter contre le réchauffement de la planète

Venµs

Venus Venµs

La coopération franco-israélienne bat son plein dans le domaine scientifique, en particulier dans la recherche spatiale. Venµs a fourni ses premières images il y a quelques semaines. C’est une première mondiale. Ce satellite ‘made in Israël’ est entièrement dédié à l’observation de la végétation et des phénomènes naturels.

Ces images prises tous les 2 jours, avec une résolution au sol de 5 m, visent la croissance des cultures, la production de déchets, la fonte des glaces ou les variations du manteau neigeux dans diverses régions du globe.

Monté en Israël, puis lancé par la société française Vega depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG) en août 2017, le satellite gravite depuis, autour de la terre à quelques 720 km d’altitude, pour une période de deux ans et demi. Jean-Yves Le Gall, Président du CNES, présent lors du lancement de Venµs par Ariane Space à Kourou en Guyane, a déclaré : « Alors que la COP21 et la COP22 ont mis en avant le rôle fondamental des satellites pour l’étude de la préservation du climat, je me réjouis de voir que les meilleurs ingénieurs du domaine spatial au niveau mondial, ont développé ensemble, Vénµs, qui va fournir de nouveaux outils pour lutter contre le changement climatique à l’échelle internationale».

L’armée saoudienne, la plus équipée du Moyen-Orient après Israël

110 sites écologiques ont été sélectionnés par un groupe de scientifiques français et israéliens de l’Agence spatiale israélienne (ISA), l’entreprise Israel Aerospace Industries (IAI) et le Centre national d’études spatiales français (CNES). La mission première du satellite est de comprendre l’évolution de la végétation sous l’influence du climat et de l’activité humaine.

Le professeur Gerard Dedieu, principal investigateur du projet explique « le but de ces recherches est de mieux gérer les ressources naturelles qu’il s’agisse de la végétation ou de l’agriculture. D’autres applications voient le jour comme le suivi de la neige, des glaciers, ou de la biodiversité marine. Même si l’objectif principal du satellite est l’observation de la végétation, on s’attend à avoir de multiples résultats dans de nombreux domaines. »

La suite dans le prochain numéro d’Israël Magazine  pour s’abonner au magazine 054 254 45 20 France  0177507726.

Andredarmon77@gmail.com

Découvrez le magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

https://fr.calameo.com/read/0010965001feb059d1586?authid=wl2BnKg1JDc5

http://israelmagazine.co.il/sabonner-a-israel-magazine/

 

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.