Israël empêchera l’apparition des bitcoins en Bourse

Bitcoins

Bitcoins

bitcoins.

Shmouel Hauser, le président de l’Autorité israélienne de régulation des marchés financiers (ISA) a annoncé lundi qu’il proposerait d’interdire de cotation à la Bourse de Tel-Aviv les entreprises basées sur le bitcoin et d’autres monnaies numériques. Shmouel Hauser, le président de l’ISA, a ainsi déclaré devant les participants d’une conférence du milieu des affaires qu’il présenterait sa proposition la semaine prochaine. Si l’idée est approuvée, celle-ci ferait l’objet d’une audience publique, puis les lois de la Bourse de Tel-Aviv devraient être modifiées. « Si nous sommes en présence d’une compagnie dont la principale activité porte sur les devises numériques, nous ne l’autoriserons pas. Si elle est déjà cotée, ses transactions seront suspendues », a-t-il indiqué.

La valeur du bitcoin a dégringolé de 30 % pour passer sous les 12 000 $ US l’unité, vendredi, alors que les investisseurs se débarrassaient de cette monnaie virtuelle après une forte hausse atteignant pratiquement les 20 000 $. Les cours ont légèrement remonté après le plongeon pour terminer la journée à au-delà de 14 000 $ l’unité sur la plateforme Bitstamp, en recul de 9 % sur une journée.

« Nous avons l’impression que les prix du bitcoin réagissent à l’image d’une situation de bulle [financière], et nous ne voulons pas que les investisseurs soient soumis à cette volatilité et à cette incertitude », a ajouté M. Hauser.

 

La suite dans le prochain numéro d’Israël Magazine  pour s’abonner au magazine 054 254 45 20 France  0177507726

Andredarmon77@gmail.com 2

Découvrez le magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

http://en.calameo.com/read/0010965009334e9e4e055?authid=egUtKtdmqYzc

http://israelmagazine.co.il/sabonner-a-israel-magazine/

 

« Il est important de donner le bon signal aux marchés… Les investisseurs doivent savoir où nous nous positionnons. » M. Hauser n’a pas explicitement nommé d’entreprises qui seraient touchées par l’interdiction envisagée, mais au moins deux compagnies cotées à Tel-Aviv indiquent maintenant que les bitcoins, ou la technologie sur laquelle ceux-ci s’appuient, sont essentiels à leur fonctionnement : Blockchain Mining et Fantasy Network. La valeur des actions de Blockchain, qui s’appelait jusqu’à dimanche Natural Resources, a bondi de 5000 % ces derniers mois après que l’entreprise eut annoncé qu’elle cesserait d’exploiter de l’or pour se lancer dans le minage des bitcoins.
Le cours de ces actions cédait 4,2 %, lundi. Quant à Fantasy Network, anciennement spécialisée dans le domaine des jeux vidéo, elle a fait savoir ce mois-ci qu’elle envisageait de fonctionner à l’aide de la technologie des chaînes de blocs, soit le principe sur lequel s’appuient les cryptomonnaies. Le prix de ses actions a quadruplé, avant de reculer de 50 % ces deux dernières semaines.

Cadre réglementaire

Plus tôt ce mois-ci, M. Hauser avait fait savoir que les entreprises s’appuyant sur les bitcoins ne seraient intégrées aux index des compagnies cotées à la Bourse de Tel-Aviv, et qu’il était nécessaire de mettre au point un cadre réglementaire pour de tels instruments, en raison du fait que la valeur globale des cryptomonnaies était passée de 18 à 300 milliards de dollars en 2017. La proposition d’encadrement sera probablement la dernière pour M. Hauser, qui quittera son poste le mois prochain après six ans et demi à la tête de l’ISA. « Mais une fois l’initiative lancée, elle continuera de suivre son cours », a ajouté le principal intéressé.Cette même initiative pourrait d’ailleurs être une mauvaise nouvelle pour l’entreprise québécoise Bitfarms, qui effectue les calculs mathématiques nécessaires à la création de nouveaux bitcoins, et qui vient tout juste de conclure un partenariat avec des investisseurs israéliens pour être cotée en Bourse à Tel-Aviv.

 

Israël, après l’Afrique, se rapproche de l’Amérique latine

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.