Une sculpture d’un pharaon trouvée en Israël réaffirme la véracité de l’Ancien testament

 

Après de longues recherches, des archéologues ont constaté que la tête de la sculpture d’un pharaon inconnu, découverte en 1995 sur le site historique de Tell Hazor, en Israël, confirmait l’histoire biblique de la prise de cette ville par Josué fils de Noun, au 13e siècle avant notre ère.

Après de longues recherches, des archéologues ont constaté que la tête de la sculpture d’un pharaon inconnu, découverte en 1995 sur le site historique de Tell Hazor, en Israël, confirmait l’histoire biblique de la prise de cette ville par Josué fils de Noun, au 13e siècle avant notre ère.

La tête d’argile de la sculpture d’un pharaon inconnu retrouvée en 1995 dans la ville israélienne de Tell Hazor, confirme, selon les archéologues, l’histoire biblique de Josué qui décrit la confrontation entre le peuple hébreu et un roi de Canaan. La sculpture en question a été faite il y a environ 4.300 ans et remonte probablement à la Ve dynastie égyptienne, supposent les égyptologues Dimitri Laboury et Simon Connor. Pourtant, ils précisent que certaines questions restent ouvertes: quel est le nom de ce pharaon? Pourquoi la sculpture a été transportée à Hazor? Et pourquoi a-t-elle survécu pendant un millénaire avant d’être détruite il y a environ 3.300 ans? Selon eux, la sculpture a été brisée lors de la prise de la ville de Hazor par les tribus d’Israël dirigées par Josué fils de Noun ce qui est décrit dans le 11e chapitre du livre de Josué.

«En ce temps-là, Josué revint et s’empara de Hazor dont il tua le roi d’un coup d’épée. Hazor était jadis la capitale de tous ces royaumes. On passa aussi au fil de l’épée tout ce qui s’y trouvait de vivant, en vertu de l’anathème. On n’y laissa pas âme qui vive et Hazor fut livrée au feu.» (Livre de Josué 11.10-11) «Les fissures indiquent que le nez a été brisé et la tête a été détachée avant que la sculpture ne soit détruite […]. Il est intéressant de noter qu’aucune autre partie de la statue, à laquelle la tête appartenait, n’a été retrouvée sur le site», expliquent les scientifiques.

En 2013, des archéologues avaient déjà découvert à Tell Hazor des fragments du Sphinx égyptien avec des inscriptions consacrées au pharaon Mykérinos (IVe dynastie), qui régnait entre 2.490 et 2.473 avant notre ère.

more recommended stories

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.