La Révolution sociale en Israël

La Révolution sociale en Israël

 

Beaucoup de chefs de gouvernements l’avaient promis dont en particulier Ehoud Olmert, mais peu l’avait pris en compte et avait tenu les promesses faites lors des grandes manifestations populaires ces dernières années notamment à Tel-Aviv. Est-ce enfin arrivé si l’on en croit Moché Cahlon, le ministre de l’Economie, qui n’a brillé jusqu’à présent que par ses initiatives malheureuses, notamment dans le secteur de l’immobilier ? Restons donc prudents et analysons un peu les dernières mesures prises en faveur des consommateurs israéliens.

Lors d’une conférence de presse, organisée très adroitement le jour de la Mimouna,  Moché Cahlon nous a annoncé la naissance de son Programme ‘Neto Michpaha, ‘Net pour la famille’ grâce à un financement d’1 milliard et demi de shekels (3 milliards d’excédents de rentrées fiscales prévues en 2017) afin de consolider ce qu’il considère comme la colonne vertébrale de la société, la famille. La réforme, certains parlent de révolution, s’articule autour de quatre thèmes :
– Augmentation des crédits (à travers l’assouplissement du quotient familial) auxquels ont droit les parents qui travaillent eu égard au nombre d’enfants;

– Les subventions pour les centres scolaires pour les enfants d’âge préscolaire et scolaire;

– L’augmentation des subventions pour les bas salaires; Autrement dit attribution de l’Impôt négatif.

– Baisse des tarifs et les taxes sur une série de produits de consommation.

suite dans le prochain magazine

 

more recommended stories

Israelmagazine All rights reserved Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.