Le prédicateur islamiste radical Raëd Salah arrêté pour « incitation à la violence »

photo getty

Le prédicateur islamiste radicla Raëd Salah, dont le mouvement attire de nombreux Arabes israéliens malgré son interdiction, a été arrêté mardi pour être entendu pour « incitation à la violence ». Raëd Salah a été arrêté chez lui à Oum el-Fahem (nord). Il était sorti de prison en janvier 2017 après avoir été condamné par la justice israélienne, également pour incitation. Son arrestation intervient environ un mois après un nouvel accès de fièvre entre Israéliens et Palestiniens autour du Mont du temple à Jérusalem. Depuis que la tension est retombée, la police israélienne a arrêté des dizaines de personnes soupçonnées d’avoir participé aux troubles. « Raëd Salah est soupçonné d’incitation à la violence et au terrorisme, de soutien et de participation aux activités d’une organisation illégale », a indiqué la police israélienne, sans préciser si son arrestation était liée ou non aux évènements autour du mont du temple .

Le prédicateur islamiste est accusé d’avoir à plusieurs reprises soutenu publiquement des actions violentes contre Israël, selon la police. Israël a interdit en novembre 2015 la « branche nord » du Mouvement islamique dirigée par Raëd Salah, accusant l’organisation d’inciter les Arabes israéliens et les Palestiniens à la violence en propageant des « mensonges » au sujet de l’esplanade des Mosquées ( Mont du temple). Il avait été condamné en 2016 à neuf mois de prison ferme pour avoir appelé en 2007 « tout musulman et Arabe à venir en aide aux Palestiniens et à lancer une intifada islamique » pour l’esplanade. Raëd Salah « représente un danger pour la sécurité publique », a déclaré mardi le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, dans un communiqué. « J’espère que cette fois justice sera faite et qu’il sera envoyé pour longtemps derrière les barreaux ».

Depuis sa fondation au début des années 1970, le Mouvement islamique en Israël a tissé un réseau d’associations religieuses, sportives ou éducatives, et de services sociaux parmi les Arabes israéliens. Il s’est scindé en 1996 en deux entités distinctes, dont une seule, la « branche sud » du mouvement, participe aux institutions israéliennes. islamiste arrêté pour « incitation à la violence »

Le prédicateur islamiste Raëd Salah, dont le mouvement attire de nombreux Arabes israéliens malgré son interdiction, a été arrêté mardi pour être entendu pour « incitation à la violence », a indiqué la police israélienne.

Raëd Salah a été arrêté chez lui à Oum el-Fahem (nord), selon la presse israélienne. Il était sorti de prison en janvier 2017 après avoir été condamné par la justice israélienne, également pour incitation. Son arrestation intervient environ un mois après un nouvel accès de fièvre entre Israéliens et Palestiniens autour de l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée. Depuis que la tension est retombée, la police israélienne a arrêté des dizaines de personnes soupçonnées d’avoir participé aux troubles.

« Raëd Salah est soupçonné d’incitation à la violence et au terrorisme, de soutien et de participation aux activités d’une organisation illégale », a indiqué la police israélienne dans un communiqué, sans préciser si son arrestation était liée ou non aux évènements autour de l’esplanade, troisième lieu saint de l’islam également révéré par les juifs.

Le prédicateur islamiste est accusé d’avoir à plusieurs reprises soutenu publiquement des actions violentes contre Israël, selon la police.

Israël a interdit en novembre 2015 la « branche nord » du Mouvement islamique dirigée par Raëd Salah, accusant l’organisation d’inciter les Arabes israéliens et les Palestiniens à la violence en propageant des « mensonges » au sujet de l’esplanade des Mosquées. Il avait été condamné en 2016 à neuf mois de prison ferme pour avoir appelé en 2007 « tout musulman et Arabe à venir en aide aux Palestiniens et à lancer une intifada islamique » pour l’esplanade.

Raëd Salah « représente un danger pour la sécurité publique », a déclaré mardi le ministre israélien de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, dans un communiqué. « J’espère que cette fois justice sera faite et qu’il sera envoyé pour longtemps derrière les barreaux ». Depuis sa fondation au début des années 1970, le Mouvement islamique en Israël a tissé un réseau d’associations religieuses, sportives ou éducatives, et de services sociaux parmi les Arabes israéliens. Il s’est scindé en 1996 en deux entités distinctes, dont une seule, la « branche sud » du mouvement, participe aux institutions israéliennes.

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.