fbpx

Pourim au Vaad Harabanim qui organise une récolte de fonds

pourim

Pourim au Vaad Harabanim

Le trait d’union entre le passé et le présent

Pourim

Pourim est la fête de tous les retournements. Celui d’un anéantissement programmé qui se transforma en libération imprévisible, celui de la défaite inévitable en victoire inattendue. Pour que les personnes défavorisées puissent goûter à cette fête en toute dignité, le Vaad Harabanim organise une récolte de fonds afin que ce jour redeviennent un jour de joie.

Depuis plus de vingt-cinq ans, l’Association caritative Vaad Harabanim lutte contre la misère pour offrir aux plus défavorisés un espoir dans les moments difficiles. « Les Grands Rabbanim qui ont créé l’Association, explique David, l’un des responsables, ont cherché à apporter une vraie réponse aux injustices sociales. Grâce à la mitsva de tsedaka, mot qui signifie « justice », nous pouvons remédier aux inégalités. C’est la raison pour laquelle chacun de nous est impliqué, et que même une participation minime a tout son sens. Ce sont les petites gouttes qui forment les grands océans et c’est exactement ce que nous voyons au jour le jour au Vaad Harabanim : une solidarité magnifique qui permet de réaliser l’impossible ». Paniers alimentaires, fonds spéciaux, aides aux soins de santé et dentaires, accompagnement scolaire et remboursement de frais médicaux (pour des opérations délicates et coûteuses), le Vaad Harabanim se bat sur tous les fronts. Sans oublier son attention aux plus démunis comme les personnes âgées, les veuves et les orphelins. « Notre champ de bataille, c’est la précarité ! s’exclame David. Lorsque Pourim arrive, c’est une opportunité extraordinaire car nous devenons les délégués du peuple juif. Comme les lettres envoyées au temps d’Assuérus aux 127 provinces pour annoncer que les Juifs pouvaient se défendre et remporter la victoire, les enveloppes distribuées par le Vaad proclament dans tout le pays que nos frères dans la détresse ont encore de l’espoir et peuvent vaincre la misère. »

Un Pourim en dehors du temps

Israël ouvre son ambassade au Rwanda

La fête ne dure qu’un jour et pourtant, de nombreux moyens sont mis en œuvre pour qu’elle profite aux nécessiteux. L’Association emprunte une très grande somme d’argent afin de pouvoir distribuer les dons le jour même, des délégués distribuent des enveloppes aux quatre coins du pays, les dons sont remis en liquide… Les préceptes des Sages sont respectés afin que chacun puisse accomplir la mitsva à la perfection.

Deux êtres d’exception

Esther et Morde’haï, les deux protagonistes qui permirent l’incroyable retournement de situation auquel on assista lors du premier Pourim de l’histoire, sont deux figures majeures du judaïsme. Ils reposent en Iran, dans la ville d’Hamadan, lieu de pèlerinage pour les Juifs du pays. Ce lieu est privilégié par le Vaad Harabanim pour organiser une prière spéciale le jour du jeûne d’Esther. « Nous avons à cœur d’organiser cette tefila sur les tombeaux de Morde’haï et d’Esther, précise David, car c’est un lieu et une date magiques. Imaginez que l’on peut se rendre auprès de nos ancêtres, ceux-là mêmes qui furent les instigateurs de l’un des plus grands miracles qu’ait connu le peuple juif ! C’est tout simplement prodigieux ! » Pour parvenir à organiser cette prière, le Vaad Harabanim doit user de stratagèmes et faire preuve de la plus grande discrétion afin que ses délégués ne soient pas inquiétés par les autorités. « Nous faisons appel chaque année à des Juifs iraniens qui acceptent de se rendre à Hamadan afin de prier pour les donateurs du Vaad. Nous leur faisons parvenir les listes de nom en brouillant les pistes afin que personne ne sache qu’elles viennent d’Israël. Une fois sur place, après avoir fait un long trajet depuis Téhéran, nos délégués ont la mission sacrée de faire retentir la voix de la prière dans ce site exceptionnel, chargée d’histoire et d’émotion.  Cette prière nous donne la force de continuer à œuvrer pour le Bien, parce ce que la générosité et la prière, ensemble, peuvent bouleverser tous les décrets et nous propulser vers les plus hauts sommets. »

La prière spéciale à Hamadan aura lieu le jour de Taanit Esther, le 20.3.2019 en Iran. Pour transmettre les requêtes et les noms par téléphone (avant 14:00) : 0-800-106-135 à partir de la France ou le 1-800-22-36-36 à partir d’Israël ou sur le site www.vaadharabanim.org

La suite de l’article se trouve dans le prochain numéro d’Israël Magazine

S’abonner au magazine par téléphone ou par whats app 00972 (0) 54 254 45 20

Par email  Andredarmon78@gmail.com

Découvrez un exemplaire du magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

https://fr.calameo.com/read/0010965001feb059d1586?authid=wl2BnKg1JDc5

 

more recommended stories

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.