PIE XII, Le terrible echec d’une strategie de combat

PIE XII, LE TERRIBLE ÉCHEC D’UNE STRATÉGIE DE COMBAT

 

Élu pape en 1939, Pie XII adopte à l’égard des nazis et de l’extermination des Juifs un silence ambigu, un journaliste britannique l’ayant même qualifié de « pape d’Hitler ». Pourtant, le souverain pontife aurait activement soutenu les tentatives d’élimination du dictateur par la résistance intérieure allemande.

Jusque dans les années 1960, de grandes figures juives et israéliennes expriment leur reconnaissance à Pie XII pour son aide au peuple juif, d’Albert Einstein à Golda Meir. En 1963, une pièce de théâtre allemande, Le Vicaire, présente le pape Pacelli comme complice du nazisme. Dès lors, une controverse oppose les historiens qui dénoncent la passivité de Pie XII et ceux qui persistent dans leur analyse favorable.

Peu à peu, l’historiographie « réhabilite » l’action du pontife durant ces années de ténèbres. Publié en France en 2016, Le Vatican des Espions, La guerre secrète de Pie XII contre Hitler1 marque une étape : l’historien Mark Riebling y exploite des sources inédites issues des services de renseignement et des archives du secrétaire privé du pape, fournissant des preuves de la lutte de Pie XII contre Hitler.

suite dans le numéro à venir d’Israël Magazine

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.