Nvidia crée un centre de Recherche et développement en Israël sur l’intelligence artificielle

 

Après avoir investi plusieurs dizaines de millions de dollars dans différentes start-up israéliennes, le concepteur de puces Nvidia veut désormais passer à la vitesse supérieure. Il va créer un centre de R&D en intelligence artificielle en Israël.

Nvidia est en pleine transition pour « passer du statut d’une entreprise de jeux vidéo à une société d’intelligence artificielle et d’informatique visuelle », a déclaré Jeff Herbst, vice-président du département du développement commercial Nvidia Corp. « Et Israël va devenir le centre, ou l’un des centres, du développement de la technologie de l’intelligence artificielle », a-t-il poursuivi lors d’une conférence de presse tenue début août à Tel-Aviv. Comme Apple, Google, Intel, Microsoft ou Facebook avant elle, la firme de Santa Clara, cotée à 98 milliards de dollars, mise sur Israël. Jusque-là, elle s’était contentée de prendre des parts dans trois start-ups israéliennes. Parmi elles, Zebra Medical Vision. Reconnue par le magazine Fortune comme “l’une des 50 entreprises qui révolutionne le monde de l’intelligence artificielle”, cette start-up d’imagerie médicale a été fondée en 2014 et a levé 20 millions de dollars. En utilisant les données des patients, Zebra a développé des algorithmes capables de décrypter des analyses médicales mais aussi de diagnostiquer avec toujours plus de précision les maladies touchant des organes tels que le foie, les poumons ou le cœur.  Nvidia a aussi investi dans Deep Instinct, spécialiste du deep learning pour prédire les cyber-menaces.

 

ATTIRER LES TALENTS

A l’instar d’Intel, son principal concurrent, Nvidia veut attirer les talents israéliens et profiter d’un écosystème favorable aux technologies innovantes. Le premier objectif est de construire un centre de recherche et développement avec une centaine d’employés locaux. Intel a « été formidable pour Israël et parfois les meilleurs travaux d’Intel ont été menés ici  » concède Jeff Herbst. « Nous n’allons pas essayer de rivaliser avec eux en termes de taille mais Nvidia grandit extrêmement rapidement en ce moment c’est pourquoi nous devons trouver les talents partout dans le monde ».

Le vice-président a annoncé l’organisation en octobre d’une importante conférence centrée sur l’intelligence artificielle et ses processeurs graphiques à Tel-Aviv. Son directeur général, Jensen Huang, sera présent pour lancer une compétition destinée aux start-up locales spécialisées en intelligence artificielle.

Lors de cet évènement, plusieurs intervenants israéliens du secteur de l’automobile autonome seront sur scène. Si Nvidia n’a pas fait d’annonces particulières sur ses projets dans ce domaine, nul doute que l’entreprise cherche aussi à se rapprocher d’un écosystème riche en innovations, mis en lumière par l’acquisition de Mobileye par Intel en début d’année.

ANTHONY LESME

 

 

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.