Netanyahou juge « futile » la conférence de Paris

 

Mille personnes, selon la préfecture de police, se sont rassemblées hier à Paris  pour protester contre la tenue dans la capitale d’une conférence internationale sur le conflit israélo-palestinien en l’absence des parties concernées. « Nous sommes venus dire que personne ne pourra imposer à l’Etat d’Israël un statut autre que celui qu’il s’est délibérément et démocratiquement choisi et que la paix ne pourra être l’aboutissement que de négociations directes, comme cela a été le cas avec l’Égypte et la Jordanie », a déclaré Francis Kalifat, président du CRIF. Pourtant très critique envers l’initiative diplomatique française, le député LR Pierre Lellouche s’est fait huer par une partie de la foule quand il a évoqué son attachement à la « solution de deux États ». « Ce n’est pas la meilleure façon de défendre la cause que vous entendez défendre », a alors lancé le député de Paris. Abbas : « La conférence de Paris est peut-être la dernière chance pour la solution des deux États »

« Je ne partage pas l’optimisme de certains vis-à-vis de la solution de deux États car en face, il n’y a pas d’État », a dit de son côté Claude Goasguen, le maire LR du XVIe arrondissement, très applaudi. De nombreuses pancartes dénonçaient une communauté internationale uniquement « focalisée » sur Israël.

more recommended stories

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.