fbpx

L’OCDE : l’économie israélienne affiche de remarquables performances

OCDE

L’OCDE   L’expansion économique permet à Israël d’évoluer vers une société plus inclusive

OCDE  Selon une nouvelle Étude de L’OCDE, l’économie israélienne continue d’afficher de remarquables performances, avec une croissance vigoureuse, un chômage modeste et en baisse, et des finances publiques saines, se traduisant par une 15année consécutive d’expansion économique. De nouvelles réformes seront toutefois nécessaires pour réduire les inégalités et accroître le niveau de vie de tous les Israéliens.

Selon cette dernière Étude économique d’Israël 2018 de L’OCDE, l’accroissement de la population, la solidité des fondamentaux économiques et le dynamisme des secteurs à haute technologie sont à l’origine de l’expansion robuste d’aujourd’hui. Toujours selon cette Étude, la poursuite d’une politique monétaire accommodante dans un environnement extérieur plus solide, et les investissements prévus dans les gisements gaziers offshore, qui devraient doper la croissance de demain, permettent à Israël de s’orienter vers de nouvelles politiques publiques qui rendront son économie à la fois plus efficiente et plus inclusive.
Il ressort de l’Étude, présentée à Jérusalem par le Chef économiste de L’OCDE par intérim Alvaro Pereira, Shai Babad, au Directeur Général du ministère des Finances et a Yoel Naveh, Chef économiste au ministère des Finances, que les projections de croissance s’établissent à 3 ½ pour cent pour 2018-19. L’Étude identifie certaines priorités pour l’action publique future, comme celles des nouvelles réformes dans l’éducation, les infrastructures et les marchés de produits, qui sont susceptibles de renforcer à la fois l’inclusivité et la productivité.
« L’économie israélienne s’est développée de façon plus rapide et plus cohérente que pratiquement n’importe quelle autre économie de l’OCDE depuis les 15 dernières années », a déclaré M. Pereira. « Le chômage s’établit à des taux historiquement bas et le nombre de personnes occupant un emploi, en hausse, a eu un effet notable sur le processus continu de convergence des niveaux de vie en Israël vers ceux des économies les plus avancées ».
« Les perspectives excellentes qui s’ouvrent aujourd’hui à Israël lui offrent une occasion unique de se préparer aux défis de demain, en prenant des mesures pour stimuler la  productivité, renforcer la cohésion sociale et garantir une bonne qualité de vie à l’ensemble des Israéliens », a poursuivi M. Pereira.
Il ressort également de l’Étude que les taux d’activité et les niveaux d’instruction et de qualification des Arabes israéliens et des Juifs ultra-orthodoxes ou haredim demeurent faibles et expliquent les taux élevés de pauvreté d’Israël et la faiblesse de sa productivité. Une meilleure intégration, dans la société et sur le marché du travail, de ces groupes, qui représenteront la moitié de la population d’ici le milieu du siècle, est d’une importance cruciale.
La réforme de la réglementation des marchés de produits et l’amélioration des infrastructures et de l’éducation devront être au cœur des futurs programmes de réformes structurelles visant des gains en termes de productivité et d’inclusivité.

La violence aux femmes : un phénomène loin d’être marginal en Israël  

L’OCDE
Le renforcement de la formation et de l’éducation des Arabes israéliens et des Haredim sera primordial pour que ces populations accèdent à de meilleures opportunités économiques et pour que la croissance future soit plus durable. Des réformes et le développement de l’investissement public dans l’éducation devraient leur permettre de développer leurs compétences et ainsi, de trouver des emplois bien rémunérés dans des secteurs à forte valeur ajoutée, toujours selon l’Étude.

Par ailleurs, résoudre le problème du déficit d’infrastructures, qui est très prononcé, en particulier dans les transports publics, permettrait de réduire la congestion du réseau routier, considérable dans le pays, ainsi que le niveau élevé de pollution tout en améliorant l’accessibilité du marché du travail, notamment pour les populations défavorisées vivant dans les zones périphériques. De meilleures infrastructures dans les zones défavorisées, en particulier dans les villes arabes, permettraient d’améliorer les perspectives d’emploi et le bien-être.

Enfin, continuer d’intensifier la concurrence sur les marchés de produits permettra de gagner en productivité dans les secteurs protégés. Une synthèse de l’Étude économique, reprenant ses principales conclusions, peut être consultée à l’adresse suivante : http://www.oecd.org/economy/economic-survey-israel.htm.

Pour de plus amples informations, les journalistes sont invités à prendre contact avec la Division des médias de l’OCDE (Tél. : +33 1 45 24 97 00).

OCDE est un forum mondial qui œuvre, aux côtés de plus d’une centaine de pays, à l’élaboration de politiques visant à améliorer le bien-être économique social des populations du monde entier.

 

https://fr.calameo.com/read/0010965001feb059d1586?authid=wl2BnKg1JDc5

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.