fbpx

L’IRAN A-T-IL DECLARE LA GUERRE A ISRAEL?

La replique iranienne d'un drone americain capture

L’IRAN A-T-IL DECLARE LA GUERRE A ISRAEL?

Guy Millière 

La replique iranienne d'un drone americain capture
AFP PHOTO/ATTA KENARE (Photo credit should read ATTA KENARE/AFP/Getty Images)

Guerre. Les graves incidents survenus le 10 février dernier ont constitué une escalade significative dans la confrontation qui oppose Israël à l’Iran. Un drone iranien envoyé en direction d’Israël a passé la frontière et a été abattu par un hélicoptère israélien. C’était un drone nouveau, furtif, copie d’un drone américain intercepté par l’Iran en 2011, doté de capacités technologiques dont les drones iraniens ne disposaient pas, et équipé de bombes, susceptible d’être utilisé de manière offensive.  

Huit F16 israéliens ont immédiatement été envoyés pour détruire plusieurs cibles, iraniennes et syriennes, en territoire syrien. Sept batteries de missiles anti-aériens syriennes ont été détruites, ainsi qu’une large part de la base aérienne de Tiyas, à proximité de Palmyre, utilisée par des forces iraniennes, et depuis laquelle était parti et piloté le drone abattu.  Douze cibles en tout ont été visées et atteintes. L’un des F16 israélien a été touché par un tir de missile syrien, largement sous contrôle iranien. Ce qu’ont montré ces incidents est que l’Iran a une confiance accrue en ses capacités militaires, les perfectionne dangereusement, adopte une attitude plus agressive, s’en prend directement à Israël, et que l’armée syrienne peut elle-même s’en prendre de manière plus affirmée aux forces israéliennes.

abonnement Israel Magazine

Ce qu’ont montré ces incidents aussi est que la Russie est très impliquée dans son soutien à l’Iran, offre à l’Iran un savoir-faire technologique dont l’Iran ne dispose pas (le drone abattu n’a vraisemblablement pas pu être élaboré sans aide russe), et laisse l’Iran en territoire syrien et l’armée syrienne agir plus nettement contre Israël, en dépit d’engagements et d’accords tacites avec Israël. Les Israéliens ont pris la mesure de ce qui s’est passé, et souligné qu’Israël ferait preuve d’une impitoyable fermeté face à ses ennemis: quels qu’ils soient et où qu’ils soient. A Munich, le 16 février, Binyamin Netanyahou a dit que nul ne devait tester la détermination d’Israël et, en un geste symbolique, a brandi devant la salle un fragment du drone abattu. Des questions urgentes se posent ; la première est: faut-il penser que l’Iran envisage de mener de manière imminente une agression directe plus massive contre Israël?

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.