Israël: après 115 jours de prison, Tamar Ze’evi reconnue objectrice de conscience

Israël: après 115 jours de prison, Tamar Ze’evi reconnue objectrice de conscience

En Israël pour la première fois en 15 ans l’armée a de facto reconnu l’objection de conscience sur la base de la politique menée en Cisjordanie et à Gaza. La jeune Tamar Ze’evi, 19 ans, a été libérée jeudi 23 mars après avoir passé 115 jours en prison car elle refusé de servir dans une armée qui mène, explique-t-elle, une «politique d’occupation militaire à l’égard des Palestiniens». Tamar Ze’evi a officiellement été considérée comme une objectrice de conscience générale mais elle avait clairement fait part de son opposition à ‘l’occupation’. C’est une première en 15 ans en Israël. Après 115 jours de prison, Tamar Ze’evi, âgée de 19 ans, a été libérée après avoir été reconnue comme objectrice de conscience sur la base de la politique menée par Israël en Cisjordanie et à Gaza. Une autre jeune femme emprisonnée pour les mêmes raisons n’a pas été exemptée.

 

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.