Israël: une loi facilitant l’entrée en guerre

Guerre. Israël adopte une loi facilitant l’entrée en guerre dans des «conditions extrêmes»

la guerre est-elle en vue?

Peu après l’allocution de Benjamin Netanyahou, où il a présenté des schémas originaux  attestant d’un programme nucléaire de l’Iran, le Parlement israélien a adopté une loi permettant au pays d’entrer en guerre sans l’accord de tout le gouvernement.

Ces documents contenus sur papier ou sur CD et servant de décor à la déclaration de M. Netanyahou constituent des « preuves nouvelles et concluantes du programme d’armes nucléaires que l’Iran a dissimulé pendant des années aux yeux de la communauté internationale dans ses archives atomiques secrètes », a-t-il dit. M. Netanyahou a essentiellement fourni des détails relatifs à un plan iranien ancien appelé Amad et pouvant être ranimé selon lui à la guise de Téhéran. Il a parlé des mensonges iraniens.

Mais, douze jours avant la date butoir fixée par le président Donald Trump pour décider de sortir ou non de l’accord international conclu il y a trois ans avec l’Iran, M. Netanyahu n’a pas fourni d’élément indiquant que la République islamique avait activement cherché depuis 2015 à se doter de la bombe atomique, même si Téhéran a menti sur ses activités passées.

Ayelet Shaked a justifié cet amendement en expliquant devant le Parlement : «Dans la situation sécuritaire actuelle, il faut pouvoir rendre plus efficace le travail du gouvernement et du cabinet». Cette loi est votée dans un contexte de tensions internationales, autour de l’accord sur le nucléaire iranien. Ainsi, peu avant le vote, le Premier ministre israélien avait présenté des schémas, des classeurs de documents et des CD à la télévision, affirmant disposer des preuves que l’Iran entretenait un programme nucléaire secret.

Cette loi, votée à 62 voix contre 41, donne la responsabilité au cabinet restreint de sécurité de décider d’une opération militaire ou d’une guerre sans se concerter avec le reste du gouvernement.

Un paragraphe précise que le Premier ministre et son ministre de la Défense pourront décider d’entrer en guerre en cas de «conditions extrêmes». Le projet de loi initié par la ministre de la Justice Ayelet Shaked est un amendement d’une loi fondamentale qui, auparavant, donnait au gouvernement uniquement la possibilité de décider de lancer une opération militaire avec l’accord de la majorité des ministres.

11 ministres sont membres du cabinet restreint de sécurité actuel sur les 22 ministres qui composent le gouvernement Netanyahou.

 

La suite dans le prochain numéro d’Israël Magazine  pour s’abonner au magazine 054 254 45 20 France  0177507726.

Andredarmon78@gmail.com

Découvrez le magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

https://fr.calameo.com/read/0010965001feb059d1586?authid=wl2BnKg1JDc5

http://israelmagazine.co.il/sabonner-a-israel-magazine/

 

 

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.