Israël: Interdictions des options binaires

 

Israël

en conseil des ministres a adopté un projet de loi prohibant à des sociétés israéliennes de proposer des options binaires à des clients étrangers, à la suite de nombreuses arnaques dans le monde liées à ces produits financiers spéculatifs. Ces options binaires ont connu une grande réussite mais provoquant de nombreux abus.  Des plaintes d’épargnants disant avoir été grugés,  ont obligé Israël  à mettre fin à ces agissements. L’Etat hébreu détenait des centaines de sociétés employant environ 15.000 personnes et brassant des centaines de millions de dollars. Les autorités boursières avaient déjà interdit la vente de ces options l’an dernier en Israël. Mais cette mesure ne concernait pas les clients résidant à l’étranger. Le conseiller juridique du gouvernement Avishai Mandelblit s’est félicité de l’adoption de ce projet de loi visant « des pratiques délictueuses ».

L’option binaire permet à un investisseur de jouer en ligne sur la hausse ou sur la baisse du cours d’une devise, d’une matière première ou d’une action sur une période déterminée en générale très courte, limitée parfois à quelques minutes.

Il s’avère que les paris étaient quasiment devenus négatifs car la plupart des opérateurs utilisaient des programmes financiers qui concourraient à faire perdre tous les clients. Le projet de loi, qui doit être voté  par la Knesset, interdit la vente d’options binaires à l’étranger ainsi que la vente par des entreprises israéliennes de produits financiers si l’opérateur ne dispose pas  d’une licence du pays dans lequel le client réside.

« Au delà des pertes importantes causées à des personnes dans le monde, la vente d’options binaires encourage l’antisémitisme et la haine d’Israël », a affirmé aux médias Shmouel Hauser, le président d’autorité boursière israélienne.

 

 

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.