ISRAËL : FOCUS SUR CES PARTIS SIEGANT A LA KNESSET

Lieberman

L’ECHIQUIER POLITIQUE ISRAËLIEN : GROS PLAN SUR CES PARTIS QUI SIEGENT A LA KNESSET

2EME PARTIE  Dahlia Perez

Lieberman

Après avoir évoqué dans le précédent numéro la gauche et la droite historique, cette 2ème partie met le focus sur les racines idéologiques, les origines et les enjeux des partis dits « sectoriels » et qui visent un électorat spécifique. Sous l’éclairage de Denis Charbit,  spécialiste de science politique, nous avons cherché à en savoir plus sur leurs origines, leurs enjeux, mais aussi leur évolution actuelle. Le Bait Hayehoudi (Foyer Juif), le Shass, Israël Beytenou, Yahadout Hatorah et le Meretz : des formations souvent antagonistes amenées à siéger dans une seule et même assemblée, la Knesset…

 

BAIT HAYEHOUDI (LE FOYER JUIF)

Fondé en 2008,  ce parti politique nationaliste et sioniste religieux a pour leader Naftali Bennet, ancien dirigeant d’entreprise et ancien proche collaborateur de l’actuel Premier ministre. Il a été, d’une certaine manière, celui qui a payé le plus cher aux dernières élections la victoire de son ancien compagnon du Likoud, Benyamin Netanyahou. Des électeurs qui auraient spontanément et idéologiquement voté pour Bait Hayehoudi ont choisi au dernier moment le parti historique de la droite, non pas par inclination mais par crainte, si la droite n’était pas en tête, de retrouver leur parti favori dans l’opposition. Aujourd’hui, dans le cadre de la coalition, le duo Ayelet Shaked et Naftali Bennet se révèle néanmoins un tandem gagnant. D’abord, contrairement à la rhétorique du Likoud, ils ne sont pas là par attrait du pouvoir mais pour faire exactement ce que leur ligne idéologique leur recommande de faire.

 

Le Boom de la Fintech israélienne

Et ils le font de manière totalement décomplexée. Shaked a pour elle une espèce de franchise qui détonne : elle défend sans tabou une loi sur la régularisation des implantations, leur credo, et elle porte ses convictions d’une manière très ferme. On pourra l’interpréter comme une forme de révolution au sein du sionisme religieux qui, pendant des années, s’est contenté d’une sorte d’avant-garde, surtout sur la question des implantations. De plus, jusqu’à présent, cette mouvance n’avait pas de prétention à incarner toute la droite. Mais aujourd’hui, à la faveur des affaires qui pèsent sur Netanyahou, Bennet guette sans états d’âme l’occasion historique de briguer  le poste de Premier Ministre.  Si Netanyahou est écarté, il s’estime en effet tout à fait en mesure, aux cotés d’Ayelet Shaked, de prendre la relève. Ils connaissent leurs dossiers, et qu’ils soient d’un parti dit religieux reste secondaire pour eux. Cette audace est historique, car

La suite dans le prochain numéro d’Israël Magazine  pour s’abonner au magazine 054 254 45 20 France  0177507726.

Andredarmon77@gmail.com

Découvrez le magazine gratuitement et cliquez sur le rebord droit du mag

http://en.calameo.com/read/0010965009334e9e4e055?authid=egUtKtdmqYzc

http://israelmagazine.co.il/sabonner-a-israel-magazine/

 

more recommended stories

Israelmagazine tous droits réservés Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.