Bibi et Sarah , son epouse

Israël: le Coup d’Etat permanent

Photo GPO

Tout a commencé le lendemain des élections de 2015 qui virent la victoire du Likoud et de son chef Benyamine Netanyahou alors que la gauche était donnée gagnante. Une chape de déprime s’est alors abattue sur tous ceux qui espéraient la chute de Bibi et qui souhaitaient l’avènement de la gauche (recentrée) et d’Itsrak Herzog et de Tsipi Livni.

Tel-Aviv avait la gueule de bois, Ramat-Aviv consultait à nouveau les psys et Herzlya se terrait dans ses villas luxueuses avec piscine.  Est-il utile de rappeler les qualités manœuvrières désormais légendaires, du premier ministre qui avait déclenché, le premier, le scandale, en affirmant en pleine journée des élections, que des autobus entiers remplis d’arabes israéliens, donc d’électeurs probables de gauche, avaient été mobilisés pour aller voter  en masse et faire chuter Bibi. La panique fut salvatrice…pour le Likoud comme pour Netanyahou.

Or depuis 2007, Benjamin Netanyahou, qui connaissait le poids et l’influence des médias, avait vu et encouragé avec  beaucoup d’indulgence et de tendresse, l’émergence d’un nouveau quotidien Israel Hayom, financée par son ami milliardaire, israélo -américain, Sheldon Adelson. Suite dans le numéro 193 d’Israël Magazine

more recommended stories

Israelmagazine All rights reserved Powered by Awebdesign4u.com
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.